06042020Headline:

Coronavirus en Côte d’Ivoire: la guerre des chiffes, l’OMS annonce plus de cas confirmés que le gouvernement ivoirien

Pour Guillaume Soro, l’ancien président de l’assemblée nationale de Côte d’Ivoire, « Il faut toujours agir en toute transparence ». Pour lui, il « y’a une dichotomie au niveau des chiffres des malades du COVID 19 annoncés par le gouvernement ivoirien ». La sortie du président de Générations et Peuples Solidaires fait suite à une note de l’OMS ( Organisation Mondiale de la Santé) qui, du 12 mars au 6 avril fait savoir que la Côte d’Ivoire compte 490 cas confirmés testés positifs au coronavirus avec 4 décès. Là, où le lundi 6 avril, le ministère de la santé et de l’hygiène publique annonçait 323 cas confirmés avec deux décès.

Côte d’Ivoire-Coronavirus-Nombre de cas confirmés-La guerre des chiffres
Tandis que l’OMS parle de 490 cas confirmés, l’Etat de Côte d’Ivoire par la voix du ministère de la santé avance 323 cas confirmés. Un grand écart qui pose un débat au niveau des cas confirmés de coronavirus dans ce pays de l’Afrique de l’Ouest. Y aurait-il un problème de transparence comme l’évoque Guillaume Soro ?. Le premier ministre Amadou Gon Coulibaly, après avoir été testé négatif a repris hier le service au moment où le ministre de la défense, Hamed Bakayoko, lui, annonçait officiellement avoir été testé positif au COVID 19. Au milieu de cette guerre des chiffres, la polémique des centres de dépistage annoncés dans les 13 communes du district d’Abidjan. A Abidjan, la gestion de la crise du coronavirus, en dépit des campagnes de sensibilisation montre bien de zones de fragilité.

Lire sur actupeople

Comments

comments

What Next?

Recent Articles