01212022Headline:

Covid-19 : la France lance une campagne de vaccination des enfants de 5 à 11 ans

L’ensemble des enfants âgés de 5 à 11 ans pourront être vaccinés contre le Covid-19 à partir de ce mercredi, a annoncé mercredi matin le ministre de la Santé, Olivier Véran.
La vaccination des enfants de 5 à 11 ans est officiellement ouverte, a annoncé, mercredi 22 décembre, le ministre de la Santé Olivier Véran, qui a en revanche indiqué que la dose de rappel n’était pas élargie aux adolescents “pour l’instant”.

“Nous ouvrons la vaccination officielle pour les enfants” de cette tranche d’âge, a déclaré le ministre sur BFMTV, précisant que sur les sites de prises de rendez-vous, la catégorie des 5-11 ans serait ouverte “dans la matinée”, a rapporté l’AFP .

Le ministre a officialisé cette mesure après avoir “eu les avis favorables des autorités sanitaires et scientifiques”. Jusqu’ici, seule la vaccination des 5-11 ans à risques était ouverte depuis le 15 décembre.

“Il faut vraiment engager cette vaccination des enfants”, a-t-il souligné. “Il suffit de l’accord de l’un des deux parents, il faudra qu’un parent soit présent physiquement”, a-t-il rappelé.

Environ 350 centres assureront avec “un circuit particulier” la vaccination des enfants, a détaillé le ministre.

100 000 contaminations par jour d’ici la fin de l’année

La Haute autorité de santé (HAS) avait donné son feu vert lundi à la vaccination des enfants de 5 ans à 11 ans – sur la base du volontariat –, après le Comité d’éthique (CCNE) vendredi. Un ultime avis a été publié mercredi matin par le Conseil d’orientation de la stratégie vaccinale.

L’ouverture de la vaccination des 5-11 ans intervient alors que le variant Omicron, plus contagieux, devrait bientôt devenir majoritaire en France. Olivier Véran a précisé que ce variant, qui représente actuellement entre 20 % et 30 % des contaminations en France, devrait devenir majoritaire entre Noël et le Nouvel An, avec des conséquences sur le nombre des nouvelles contaminations. Celles-ci devraient atteindre les 100 000 par jour d’ici la fin de l’année, a prévenu le ministre de la Santé, Olivier Véran.

De son côté, la ministre du Travail, Élisabeth Borne, a appelé les entreprises à “accélérer” le recours au télétravail face au Covid-19, leur demandant de se préparer “dès maintenant” à le “renforcer” à la rentrée avec une cible de 3 à 4 jours par semaine.

“C’est clair qu’avec la situation, il faut accélérer, renforcer le télétravail (…). Je demande aux entreprises de se préparer dès maintenant à renforcer le télétravail à la rentrée, donc le 3 janvier, avec une cible de trois jours minimum pour les postes qui le permettent, voire quatre jours quand c’est possible”, a déclaré la ministre mercredi matin sur Europe 1.

Sapel

Comments

comments

What Next?

Related Articles