12162018Headline:

CPI: Cuno Tarfusser battu à la candidature de la présidence de l’Office Européen des Brevets, tacle l’Europe

Quelque chose est visiblement en train de se passer à La Haye. En fin de mandat à la Cour pénale internationale (CPI) à partir du 10 mars prochain, Cuno Tarfusser s’est totalement lâché, fustigeant l’attitude des Occidentaux à maintenir les Africains dans une certaine précarité, eu égard à leurs rapports de dominateur à dominé.

Afrique sur 7 trouve que c’est certainement écœuré par toutes ces réalités qu’il a découvert à travers le procès Gbagbo et Blé Goudé que le juge italien avait certainement envisagé de jeter l’éponge en se portant candidat à la présidence de l’Office Européen des Brevets (EPO, European Patent Office). Mais il a été battu par le Portugais António Campinos.

Qu’à cela ne tienne! Ce haut magistrat de la CPI a tenu à s’exprimer sur la question des réfugiés qui tentent de venir sur le vieux continent.

« Finalement, il n’y a que peu de réfugiés qui vient en Europe, compte tenu de ce qui se passe dans leur pays d’origine. L’Union européenne veut endiguer le flot des réfugiés, mais il faudrait qu’elle essaie de rendre aux Africains une partie de ce qui leur revient… Pendant des années, l’Europe a exploité ses colonies et s’est enrichie de ce fait. Comment se fait-il qu’en Côte d’Ivoire, 70% du cacao soit destiné à l’exportation, alors que là-bas les enfants ne peuvent pas se payer une seule tablette de chocolat. », a-t-il affirmé.

Poursuivant, le juge de l’affaire Gbagbo a dénoncé la mainmise de l’Europe voire de la France sur ses anciennes colonies, notamment la Côte d’Ivoire, et surtout l’exploitation abusive des ressources des États africains.

A (re) lire aussi : Côte d’Ivoire : chute de Laurent Gbagbo, un ancien ministre raconte les derniers moments
C’est un pavé que Cuno Tarfusser vient de jeter dans la mare. Ces propos qui ont pourtant l’air anodins pourraient assurément avoir des répercussions dans l’affaire Gbagbo, d’autant plus que ce magistrat est d’ores et déjà favorable à une mise en liberté provisoire de l’ex-président ivoirien.

BeninTV

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment