06262022Headline:

Crash du Boeing 737 en Chine : un découverte macabre

Deux jours après le crash du vol MU 5735 dans le sud de la Chine, l’une des boîtes noires du Boeing de la China Eastern Airlines a été retrouvée sur le site de l’accident. Elle serait en mauvais état. Les enquêteurs espèrent qu’elle permettra de comprendre ce qui a entraîné la chute brutale de l’appareil.

On ne sait pas s’il s’agit de l’enregistreur des conversations et des alarmes dans la cabine de pilotage ou celui qui conserve les paramètres du vol, toujours est-il que les enquêteurs et les proches des disparus attendent beaucoup de cette découverte. Si cette dernière parle, si les données sont récupérables, car la boite noire retrouvée serait « gravement endommagée » selon la Télévision Centrale de Chine, il sera possible d’avancer sur les derniers instants du vol MU5735 et probablement découvrir ce qui a provoqué la chute de l’appareil.

« Communications normales » jusqu’à la chute
Les faits connus ont été rappelés cet après-midi en conférence de presse. L’avion a décollé à 13h16 heure locale lundi 21 mars de la capitale de la province du Yunnan. Une heure plus tard, à 14h17 le Boeing de la China Eastern Airlines est entré dans la zone de contrôle de Canton. L’appareil se trouvait alors à son altitude de croisière, 8869 mètres selon le site de suivi des vols FlightRadar24. Trois minutes plus tard, la tour de contrôle constate que l’appareil a perdu beaucoup d’altitude (2 263 mètres). Les contrôleurs appellent l’équipage, sans réponse. L’avion est ensuite remonté à 2621. Puis à 14 h 23, le signal a été coupé.

L’avion s’est écrasé dans les collines boisées du comté de Teng, dans la région autonome du Guangxi. Le plus inquiétant dans le récit des enquêteurs, c’est que tout semble se dérouler normalement jusqu’à la catastrophe. « L’équipage a maintenu une communication normale avec les unités au sol depuis le décollage de l’avion à Kunming jusqu’à la chute soudaine de l’altitude », a déclaré Mao Yanfeng, directeur du Centre d’enquête sur les accidents de l’aviation civile. Et ce jour-là, les conditions météorologiques « n’étaient pas dangereuses ».

« Bonne conduite et relation harmonieuses avec leur famille »
Selon Sun Shiying présent également à cette conférence, les trois pilotes à bord étaient en bonne santé. Ils « avaient une bonne conduite et avaient maintenu des relations harmonieuses avec leur famille », a précisé le président de la filiale du Yunnan de la China Eastern Airlines. Leur expérience était par ailleurs toujours selon la compagnie, conforme avec les exigences du bureau de l’aviation civile. Le commandant de bord a été recruté en janvier 2018 avec 6 709 heures de vol, le premier copilote affichait 31 769 heures de vol et le deuxième copilote un total de 556 heures.

Concernant l’état technique de l’appareil, le Boeing qui s’est écrasé avec 123 passagers et 9 membres d’équipages à bord, a été mis en circulation en juin 2015. La maintenance a été effectuée selon la compagnie en « stricte conformité » avec les règlements en vigueur. China Eastern Airlines a immobilisé sa flotte des Boeing 737- 800 après le crash. « Cela ne signifie pas que le modèle présente des risques cachés, il s’agit d’une réponse d’urgence après un accident majeur », a-t-il été précisé pendant le point de presse. Autant d’informations qui pour l’instant ne permettent pas de comprendre ce qu’il s’est passé dans la cabine de pilotage, lorsque l’avion a basculé soudainement vers le sol.

Comments

comments

What Next?

Recent Articles