05262017Headline:

Diplomatie: Israël rappelle son ambassadeur à Dakar-les raisons

Après l’adoption d’une résolution condamnant la colonisation israélienne par le conseil de sécurité de l’ONU, Israël n’a pas tardé à exprimer son amertume.

Le premier ministre israélien, Benyamin Nétanyahou, a ordonné, samedi 24 décembre, « une série de mesures diplomatiques » contre la Nouvelle-Zélande et le Sénégal, qui ont obtenu la veille qu’un vote soit organisé à l’ONU sur une résolution contre les colonies israéliennes.

A l’origine, le texte avait été présenté mercredi soir par l’Egypte, à la surprise générale. Mais Donald Trump est intervenu pour peser de tout son poids de président élu des Etats-Unis auprès du président égyptien, Abdel Fattah Al-Sissi, à qui il a demandé de renoncer à son initiative. Celui-ci ne voulant pas compromettre ses futures relations avec le président américain a donc retiré son texte.

Mais la volte-face de l’Egypte n’a pas condamné son initiative. Quatre membres non permanents du Conseil de sécurité – la Nouvelle-Zélande, la Malaisie, le Sénégal et le Venezuela – ont pris le relais du Caire pour promouvoir la résolution dans une version identique.

Selon le monde, Israël n’entretenant pas de relations diplomatiques avec la Malaisie et le Venezuela, M. Nétanyahou a annoncé quelques heures seulement après le vote de la résolution le rappel « immédiat » de ses ambassadeurs en Nouvelle-Zélande et au Sénégal « pour consultation », dans un communiqué de ses services.

Dans la foulée, il a décidé d’annuler la visite du ministre des affaires étrangères sénégalais prévue en janvier, a ordonné l’annulation de tous les programmes d’aide au Sénégal, et l’annulation des visites en Israël des ambassadeurs non-résidents du Sénégal et de la Nouvelle-Zélande.

Comments

comments

What Next?

Related Articles

Leave a Reply

Submit Comment