03262017Headline:

Elle accouche lors d’un vol Alger-Paris- Voici ce que Air Algérie lui demande de faire..

avion interieur

Insolite et scandaleux! ce sont là, les deux mots qui reviennent sur toutes les lèvres après ce qui s’est passé lors d’un vol Alger-Paris, vendredi 24 juillet, assuré par la compagnie Air Algérie.

Elle accouche lors d’un vol Alger-Paris, Air Algérie lui demande de payer un supplément pour le nouveau-né 77
en effet, une passagère de ce vol, âgée de 31 ans, a accouché dans l’avion de manière prématurée (à 7 mois), d’un joli bébé.
cette mère de famille qui habite en banlieue parisienne était en Algérie et rentrait vendredi après 3 semaines de vacances. elle était en possession d’un certificat médical de son médecin-gynécologue qui lui certifiait la possibilité de voyager sans risque, tant à l’aller comme au retour.
mais voilà, le destin en a voulu autrement. Alors que l’avion venait de décoller, il y a à peine 30 mn, la jeune femme commence à éprouver des douleurs lesquelles se sont vite transformées en contractions. son mari qui l’accompagnait, pris de panique, demande l’aide des hôtesses de bord. celles-ci en font état au commandant de bord qui lance alors un message aux passagers, demandant s’il y avait un médecin parmi eux. fort heureusement, une dame se leva tout de suite et se présenta auprès de la jeune femme enceinte. elle est médecin généraliste à l’hôpital Mustapha à Alger et propose ses services pour réaliser l’accouchement. tout se déroule bien malgré l’absence de moyens et le bébé est venu au monde sans souci majeur.

des applaudissements et des youyous sont alors lancés dans l’avion et tout le monde félicite le médecin ainsi que la maman pour l’exploit. cette dernière est vite prise en charge à son arrivée à l’aéroport d’Orly par les services médicaux.

cette histoire aurait pu s’arrêter là, mais c’était sans compter sur « la perspicacité » et le sens du marketing d’Air Algérie.

Alors que dans toutes les compagnies du monde, un évènement pareil aurait déclenché une certaine fierté et donné une belle image de celles-ci, Air Algérie n’a pas trouvé mieux que d’envoyer au domicile de la jeune maman,…une facture de 140€ représentant le coût d’un passager supplémentaire classé « enfant de moins de 2 ans », majoré de frais de nettoyage de l’avion. la compagnie a même fait accompagner cette facture d’une lettre indiquant, que « au vu des circonstances exceptionnelles dans lesquelles ce passager s’est retrouvé à bord, la compagnie a le plaisir d’appliquer une réduction de 50% sur le prix normalement appliqué à cette catégorie de voyageurs ».

Indignés, les parents ont décidé d’aller voir l’agence Air Algérie à Paris-Opéra qui leur a répondu qu’ils ne faisaient qu’appliquer une réglementation précise dans ce domaine. ils ont donc décidé de porter plainte devant la justice.

el-manchar

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment