10232017Headline:

EN DIRECT/Terroristes Attaques multiples à Paris dans le stade en presence du president Hollande: au moins 60 morts, prise d’otages

attaque paris

– – Au moins trois attaques ont frappé le centre de Paris et sa périphérie nord vendredi. Une prise d’otages serait en cours dans la salle de concert Le Bataclan. Selon nos informations, un tireur aurait été abattu.

L¹ESSENTIEL EN DIRECT – Au moins 60 personnes ont été tuées vendredi soir lors d’attaques simultanées à Paris, selon un dernier bilan de la préfecture de police de Paris (PP) publié peu avant minuit. Une cinquantaine de blessés se trouvent dans un état très critique. Les attaques ont eu lieu à proximité du Stade de France et dans les Xe et XIe arrondissements de la capitale, où un prise d’otages était en cours dans la salle de spectacle du Bataclan.

Selon les informations recueillies par Europe 1, un tireur aurait été abattu et deux auteurs présumés seraient toujours recherchés. Une des explosions entendues à Saint-Denis a été causé par un kamikaze. Le parquet antiterroriste s’est saisi de l’enquête.

 L’ESSENTIEL : 

– Des attaques simultanées ont frappé Paris vendredi

–  On compte au moins 60 morts, selon le dernier bilan

– Une prise d’otage serait en cours au Bataclan

François Hollandeannonce l’état d’urgence 

– Le président fait état d’un assaut des forces de l’ordre à Paris

– Selon nos informations, un tireur aurait été abattu 

Tirs dans le centre, explosions à Saint-Denis. Selon le tout premier bilan de la préfecture de police de Paris, trois personnes ont été tuées dans des explosions dans le secteur du stade de France où se déroulait un match amical France-Allemagne et 15 sont mortes dans la salle de spectacle du Bataclan, où se déroule une prise d’otage. Interrogée peu après 22h30, la préfecture de police dénombrait “au moins trois fusillades, peut-être quatre dans le secteur du Bataclan (XIe arrondissement) et rue de Charonne (Xe arrondissement)”. Un policier aurait également été blessé dans les alentours de la place de la République.

Un tireur abattu ? Selon les informations d’Europe 1, un tireur aurait été abattu au niveau de cette salle de concert et deux auteurs présumés seraient toujours recherchés.

Au Bataclan, “ils ont tiré à l’aveugle sur la foule”. Le journaliste d’Europe 1 Julien Pearce assistait vendredi soir à un concert de rock dans la salle de spectacle du Bataclan, ciblé par une des attaques, où 15 personnes seraient mortes. “Je me trouvais à l’intérieur de la salle quand plusieurs individus armés sont rentrés en plein concert”, rapporte-t-il. “Deux ou trois individus non masqués sont rentrés avec des armes automatiques de type kalachnikov et ont commencé à tirer à l’aveugle sur la foule”, raconte le journaliste qui estime que “cela a duré une dizaine, une quinzaine de minutes, ça a été extrêmement violent”. “Il y a eu un vent de panique, tout le monde a couru vers la scène, il y a eu des scènes piétinement, je me suis moi même fait piétiné”, décrit le journaliste.

Attentat suicide à Saint-Denis. A Saint-Denis, deux explosions ont été entendues à proximité du stade de France, dans une brasserie et un Mc Donald. Au moins l’une de ces deux explosions a été causée par un kamikaze qui est lui-même décédé, a-t-on appris de sources policières et proche du dossier. “Un homme s’est fait sauter avec une ceinture explosive” rue Jules Rimet à Saint-Denis. L’autre explosion a eu lieu près du restaurant McDonald’s de la Plaine-Saint-Denis, une autre commune riveraine du stade. Au moins cinq personnes ont été tuées dans ces explosions. Plusieurs sources mentionnent également à  l’explosion d’une bonbonne de gaz.

Le Stade de France évacué. Les spectateurs qui ont assisté au match amical France – Allemagne (2-0) au Stade de France vendredi soir ont été invités à quitter l’enceinte par trois portes (nord, sud et ouest), selon des annonces du speaker et sur les écrans géants. Plusieurs milliers de spectateurs ont trouvé refuge sur la pelouse et s’y trouvaient toujours à 23h10, dans le calme. L’accès des journalistes à la zone mixte (lieu des entretiens avec les joueurs) et à la salle de conférence de presse des entraîneurs était impossible.

Hollande Valls et Cazeneuve à Beauvau. Le président Hollande, le Premier ministre Manuel Valls et le ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve sont réunis en cellule de crise au ministère de l’Intérieur place Beauvau a indiqué Matignon.

Dans une allocution, le président de la République a annoncé que l’état d’urgence allait être décrété et que les forces de sécurités menaient un assaut à Paris.

 

Comments

comments

What Next?

Related Articles

Leave a Reply

Submit Comment