10202017Headline:

Etats-Unis : Encore une fusillade dans une université de l’Oregon fait 10 morts

fusillade usa

La tuerie a eu lieu, jeudi, à l’Université Umpqua, située dans l’Oregon, dans le nord-ouest des Etats-Unis. Le tireur est mort, selon le shérif local.

 

Une fusillade a éclaté à l’université Umpqua, située dans l’Oregon (Etats-Unis), jeudi 1er octobre. Au moins dix personnes sont mortes et sept autres blessées, dont trois grièvement, au cours de la tuerie, a déclaré le shérif du comté local, John Hanlin. Il n’a pas précisé si le tireur, qui est mort lors d’échanges de coups de feu avec la police, faisait partie de ce bilan. Un peu plus tôt, les autorités faisaient état de 20 blessés.

Le tueur a méthodiquement tiré sur ses victimes, passant d’une salle de cours à une autre dans l’université, installée dans une zone rurale de cet Etat du nord-ouest des Etats-Unis, détaillent les médias locaux.

“Quelqu’un a dit : ‘Ce sont des coups de feu'”

“On a entendu du bruit, comme si quelqu’un avait laissé tomber quelque chose de lourd sur le sol et ça a un peu surpris tout le monde, raconte au New York Times(en anglais) Brady Winder, un étudiant qui était dans une salle à proximité de la fusillade. Tout le monde a commencé à se regarder en essayant de comprendre ce qui se passait et quelqu’un a dit : ‘Ce sont des coups de feu’. On a entendu des gens crier à côté. Et ensuite, tout le monde a décampé. Les gens sautaient par-dessus leurs bureaux.”

L’identité de l’auteur de la fusillade n’a pas été officiellement dévoilée. Selon plusieurs médias américains, dont la chaîne CBS News (en anglais), qui cite des sources policières, il s’agit de Chris Harper Mercer, un jeune Américain âgé de 26 ans, qui n’étudiait pas dans cette université. Mais la gouverneure de l’Oregon, Kate Brown, assurait plus tôt que le tireur était “un homme de 20 ans”.

Des étudiants fouillés à la sortie

Dès les premières rumeurs faisant état d’une tuerie, pompiers, police et parents inquiets se sont précipités sur les lieux. Le campus universitaire, où étudient quelque 3 000 personnes, a été évacué et bouclé. A leur sortie, les étudiants ont été fouillés à la recherche d’éventuelles armes.

 

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment