01272021Headline:

Etats-Unis: un nouveau confinement a déclaré le maire de San Francisco

Nouveau record de contaminations aux États-Unis avec plus de 225 000 cas et 2 500 morts en 24h. Les autorités craignaient cette flambée de Covid-19 après les fêtes de Thanksgiving. Source d’inquiétude supplémentaire, le nombre de lits disponibles dans les unités de soins intensifs diminue dangereusement. De nombreux hôpitaux sont très proches de la saturation, notamment en Californie déjà sous couvre-feu et où le gouverneur de l’État comme la maire de San Francisco viennent de renforcer les mesures de confinement.
Avec notre correspondant à San Francisco, Eric de Salve

Cette semaine, 120 000 Californiens ont contracté le coronavirus. C’est l’équivalent de la ville de Berkeley. Jamais depuis le début de la pandémie les chiffres n’avaient été aussi élevés. Le Golden state enregistre une moyenne de 17 000 nouveaux cas par jour pour 40 millions d’habitants. C’est 60 % de plus qu’il y a deux semaines, quand le gouverneur démocrate a décidé un couvre-feu de 22h à 5 heures du matin.

La Californie est pourtant le premier État américain a avoir décidé le confinement mi-mars. Un confinement jamais levé depuis, seulement allégé. Mais cela ne suffit pas. Ainsi, ce vendredi, le gouverneur Gavin Newsom a annoncé de nouvelles restrictions. Elles seront imposées en fonction de la saturation des hôpitaux dès qu’une zone dépasse les 85 % d’occupation de ses unités de soins intensifs.

« Plus de lits d’hôpitaux d’ici Noël »
À San Francisco, la maire London Breed n’a pas attendu ce seuil. Les lits de soins intensifs sont occupés à 75 %, « mais à ce rythme nous n’aurons plus de lit d’ici Noël. Nous devons inverser la tendance », insiste London Breed. L’édile vient d’interdire presque toutes les activités publiques, y compris les restaurants, bars et coiffeurs en extérieur à partir de ce dimanche soir.

RFI

Comments

comments

What Next?

Recent Articles