08232017Headline:

France –Les vérités de Barack Obama qui fâchent certains Européens sur Charlie Hebdo

Obama

Il était le grand absent le 11 janvier dernier à la marche dite de « défense de nos Libertés » à Paris.

Recevant le Premier ministre anglais David Cameron récemment [16 janvier] à Washington, le président américain Barack Obama s’exprimant sur les récents attentats en France a affirmé « notre principal avantage, est que notre population musulmane n’a pas de problème à se sentir américaine. Ce qui n’est pas le cas en Europe. »

En s’exprimant de la sorte, le président américain [non rééligible] pose un double problème d’acceptation et de sentiment d’appartenance. En effet, pour un immigré aux USA, il est généralement plus aisé de se sentir à l’aise dans un pays créé par des immigrés de diverses origines. De leur côté, les populations déjà sur place, elles mêmes conscientes de leurs origines d’immigrées acceptent plus facilement la diversité raciale et religieuse.

Les Français seraient-ils prêts à élire un président ou une présidente dont un parent est originaire d’Afrique ? Un prince héritier d’une cour royale en Europe oserait-il épouser une femme de couleur différente ? Ou vice-versa pour la descendance et la succession ?

A coup sûr le président américain touche un des problèmes sciemment occultés par les officiels européens suite aux récents attentats à Pars, l’intégration et l’acceptation des nouveaux Européens. Les causes des actes condamnables des frères Kouachi et d’Amedy peuvent être donc multiples, et il serait erroné de ne les attribuer qu’à l’Islam radical ou à une attaque contre la liberté d’expression [d’ailleurs partout balisée] en Europe. Ce qui est permis contre les musulmans ou souvent contre des chrétiens [catholiques] étant aussi trop souvent interdit quand il s’agit des populations juives. Le dernier épisode Dieudonné étant là pour édifier ceux qui douteraient encore.

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment