11182017Headline:

France: malaise suite aux révélations du “Canard enchaîné” sur Amédy Coulibaly

amedy couli

Le ministre de l’Intérieur français Bernard Cazeneuve confirme les informations du “Canard enchaîné”, selon lesquelles Amédy Coulibaly aurait été contrôlé le 30 décembre, quelques jours avant son attaque, qui a coûté la vie à cinq personnes, les 8 et 9 janvier.

La polémique se poursuit autour du terroriste français Amédy Coulibaly. Selon les informations de l’hebdomadaire satirique le Canard enchaîné, il aurait été bel et bien été contrôlé par hasard, le 30 décembre à Paris, quelques jours avant d’avoir commis les attentats, qui ont coûté la vie à cinq personnes, les 8 et 9 janvier 2015, à Paris, où il avait notamment retenu en otages plusieurs personnes dans un magasin cacher.

Informations que le ministre de l’Intérieur français Bernard Cazeneuve a confirmées, réfutant en revanche toute négligence des services antiterroristes à la suite de ce contrôle. Selon le Canard enchaîné, en effet, deux motards de la préfecture de police ont consulté le fichier des personnes recherchées lors du contrôle et vu une mention leur demandant d’obtenir des renseignements sans attirer l’attention pour un suspect appartenant à la mouvance islamiste. Toujours selon le journal satirique français, ils auraient informé leur hiérarchie et les services antiterroristes, mais personne n’aurait réagi. Amédy Coulibaly se serait rendu quelques heures plus tard en Espagne avec sa compagne Hayat Boumeddiene, qu’il a déposée à l’aéroport de Madrid avec trois autres proches.

Cazeneuve, dos au mur

Mis dos au mur par le journal satirique français connu pour ses révélations rocambolesques, le ministre de l’Intérieur français a également confirmé que le contrôle décrit avait bien eu lieu, mais qu’il était normal qu’Amédy Coulibaly n’ait pas été arrêté, dans la mesure où il n’y avait contre lui « aucune incrimination pénale ». D’autant que condamné pour des délits de droits communs, il était inscrit depuis 2010 au fichier des personnes recherchées.

Bernard Cazeneuve a aussi démenti que l’information n’ait pas été prise en compte par la hiérarchie policière, soulignant que l’interpellation du 30 décembre a permis d’identifier la compagne d’Amédy Coulibaly, Hayat Boumeddiene qui, selon les autorités turques, se trouverait actuellement en Syrie. Selon le premier flic de France, « c’est d’ailleurs parce qu’Amédy Coulibaly avait fait l’objet de ce contrôle, ainsi que Hayat Boumeddiene, que, lorsque son nom a été diffusé au terme d’une enquête rondement menée par les services de police, le nom de Hayat Boumeddiene a pu apparaître ».

Les attaques terroristes d’Amédy Coulibaly qui ont suivi l’attentat de l’hebdomadaire satirique Charlie Hebdo, menée par les frères Kouachi, et qui a fait douze morts, ont ému la France et le monde entier. En tout, 17 personnes ont perdu la vie dans ces différentes attaques qui se sont succédé dans le territoire français, au cœur de la capitale parisienne. Suite à ce drame le Premier ministre français Manuel Valls a annoncé plusieurs mesures face à la presse afin que la sécurité soit renforcée pour combattre le terrorisme qui menace le pays.

Afrik.com

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment