05182021Headline:

France: un homme mort emballé dans un carton de déménagement et expédié

Un homme de 36 ans a été retrouvé entortillé dans un carton de déménagement, le mardi dernier, plusieurs jours après sa mort. Les faits se sont déroulés à Seine-et-Marne, un département français.

Une autochtone de Mée-sur-Seine, en Seine-et-Marne, a découvert, le mardi 2 février dernier, un carton visiblement très banal. Son fils curieux a ouvert le colis et tombe sur « un bras, puis pose les yeux sur le corps inanimé d’un homme », selon Closer. Complètement nue, la victime semblait morte depuis plusieurs jours. Les autorités ont été expressément contactées. Leurs recherches les ont conduites au Pré-Saint-Gervais (Seine-Saint-Denis), dans la maison de l’expéditrice du colis.

Seine-et-Marne : elle expédie à sa mère le cadavre de l'homme qu'elle vient  de tuer

La suspecte, âgée de 41 ans, a reconnu avoir envoyé le colis en question. Elle a expliqué avoir fréquenté la victime et qu’elle avait lancé une procédure, afin de le convoquer « pour abus de faiblesse et extorsion de fonds ».

Elle a confié que l’homme lui avait rendu visite, le vendredi 22 janvier 2021, qu’il l’avait menacée et que cela l’avait rendue très furieuse. Cette colère l’avait poussée à saisir une bombe lacrymogène et à vider son contenu sur son interlocuteur, qui s’est écroulé par terre sans vie.

Affolée, “elle avale des somnifères et ne se réveille que deux jours plus tard”, a narré une source proche du dossier. La peur était à son comble. Désemparée, la quadragénaire a décidé de se débarrasser du corps. Sans cogiter, « elle enroule le cadavre dans un drap, l’emballe dans le carton d’une télévision et l’expédie chez sa mère ».

L’autopsie a confirmé l’asphyxie mécanique et la version des faits de la suspecte, selon Le Parisien. “Il aurait fait un malaise après l’absorption massive du gaz lacrymogène”, a attesté une source proche du dossier. Jugée pleinement responsable de ses actes, elle a été « mise en examen pour meurtre et placée en détention provisoire ». Elle a aisément coopéré avec la police, a précisé Gwendoline Richet dans son article.

beninweb.tv

Comments

comments

What Next?

Recent Articles