10212017Headline:

France/Rama Yade exclue du Parti radical : ce qu’elle n’aurait pas dû dire

rama yade

Exclue du Parti radical. La décision est sans appel pour Rama Yade. Soupçons de tricherie, bataille juridique, combat de femmes, Front national, diverses raisons s’accumulent.

La décision est tombée le 11 septembre, mais n’a été officiellement annoncée que ce jeudi 29 octobre : Rama Yade est exclue du Parti radical valoisien, l’une des principales composantes de l’Union des Démocrates et Indépendants (UDI). La direction du parti reproche à l’ancienne secrétaire d’État de Nicolas Sarkozy certaines “prises de position” ainsi que des “propos de nature à nuire au parti”. La commission de discipline du parti évoque de la part de Rama Yade, “la volonté de dénigrer d’une manière constante et systématique, par voie médiatique, les instances du parti (…), l’utilisation interdite des fichiers du parti” et “la prise de position en faveur du vote blanc”.

Mais qu’a-t-elle vraiment fait ou dit ou que n’aurait-elle pas dû faire ou dire ? Il y a d’abord cette guerre de chef au sein du parti. Après le départ de Jean-Louis Borloo, le Parti radical s’est retrouvé sans tête. Candidate, Rama Yade a perdu l’élection face à Laurent Hénart. L’ex-secrétaire d’État, persuadée que son adversaire a triché, intentera une action en justice, un recours jugé irrecevable en mai dernier. Rama Yade est même condamnée à verser aux avocats de Laurent Hénart 51 000 euros. Mais c’est sans doute l’élection législative partielle dans le Doubs qui a considérablement changé la donne pour Rama Yade. Lors de ce scrutin en février 2015, elle avait appelé à voter blanc entre les deux tours, ne préférant pas choisir entre le candidat socialiste et le candidat frontiste. Le PS avait finalement emporté l’élection au second tour.

Conseillère régionale sortante en Ile-de-France, Rama Yade ne sera pas choisie pour devenir chef de file de l’UDI lors des élections de décembre. A sa place, le parti préfère Chantal Jouanno. Elle est également absente des listes “groupées” avec Les Républicains, menées par Valérie Pécresse. D’ailleurs cette dernière ne s’entendrait pas avec Rama Yade. Pas du tout même. Exclue du parti, exclue des listes pour les régionales, Rama Yade dénonce une “intox”. Elle aurait confié à Médiapart vouloir attendre “qu’ils aillent au bout de ce processus qui n’a aucun sens”. Elle en est sûre : son exclusion est “liée aux élections” régionales. Les listes doivent être clôturées d’ici peu.

.linternaute

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment