08212019Headline:

Grave affront à Hong Kong: des opposants souillent le bureau de liaison chinois

À Hong Kong, entre l’opposition et le pouvoir pro-Pékin, le bras de fer continue. Dimanche 21 juillet 2019, quelques heures après la fin de la marche pacifique et pro-démocratie, des manifestants se sont retrouvés devant le bureau de liaison de Pékin à Hong Kong et ont lancé des œufs et de l’encre. De quoi profondément irriter les autorités chinoises.

Pour Pékin, c’est une humiliation. Le bureau de liaison, qui représente le pouvoir chinois à Hong Kong, a été dégradé. Des faits « absolument intolérables », commente le ministère des Affaires étrangères de la Chine populaire.

Dans la presse chinoise, même condamnations : l’agence de presse officielle Chine nouvelle dénonce des actes qui « menacent la souveraineté nationale et qui contestent l’autorité du gouvernement central ».

Le symbole est fort : sur le fronton du bureau de liaison, l’emblème national chinois, un médaillon rouge et or représentant la Citée interdite illuminée par les cinq étoiles du drapeau chinois, a été maculé d’encre noire.

Une image que les autorités chinoises ont décidé – c’est rare – de ne pas censurer. Comme si elles voulaient reprendre la main sur la narration de la crise.

Le Quotidien du peuple écrit que cet affront offense le principe « Un pays, deux systèmes ». Or, c’est justement ce principe que les manifestants hongkongais défendent dans la rue depuis début juin.

Lire sur rfi

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment