06262022Headline:

Guerre en Ukraine: ces grandes entreprises américaines qui ont choisi de rester en Russie

Après les entreprises européennes, de nombreuses multinationales américaines comme Apple ou les jeans Levi’s ont décidé de quitter la Russie après son invasion de l’Ukraine. Mais d’autres entreprises font le choix de rester dans le pays, malgré les risques pour leur réputation.

La liste est longue : Mac Donalds, Pepsi, le fabricant de biscuits Mondelez, les groupes de cosmétiques Estée Lauder et Coty, les cafés Starbucks, etc. Ces sociétés américaines font le gros dos et continuent à faire des affaires en Russie.

Certains groupes avancent des raisons légitimes. C’est notamment, le cas de Starbucks, qui fait valoir que ses 130 cafés en Russie appartiennent à un conglomérat koweïtien. Mais la société s’est engagée à reverser tous les profits venant de Russie à des opérations humanitaires.

BoycottMcDonalds ou BoycottPepsi

Le groupe Yum! Brands s’est justifié, également. Il a indiqué que ses mille restaurants KFC et ses 50 établissements Pizza Hut sont tous gérés par des propriétaires indépendants, sous licence ou franchise.

Rester ou partir. La décision d’une seule entreprise ne va pas faire pencher la balance. Mais si elles sont nombreuses, il y aura un effet d’accumulation. Le discours officiel minimise l’ampleur du conflit en Ukraine. Si Mac Donald quitte le pays, les Russes vont, enfin, se demander ce qui se passe vraiment.

En attendant, la pression monte sur les groupes américains avec les hashtags qui circulent #BoycottMcDonalds ou #BoycottPepsi.

Melv

Comments

comments

What Next?

Recent Articles