09302022Headline:

Guerre en Ukraine: « Kiev a le droit de frapper sur le sol russe » un conseiller ukrainien

Des civils ukrainiens participent volontairement à un entraînement militaire organisé par l’armée ukrainienne dans le quartier dortoir de Dniprovskii à Kiev. Ils veulent être prêts à défendre leurs pays en cas d’invasion russe sur leur territoire, alors que le risque d’une nouvelle attaque n’a jamais semblé aussi grand depuis l’annexion de la Crimée en 2014. Ukraine.

Au 64e jour de l’invasion russe en Ukraine ce 28 avril, le secrétaire général de l’ONU Antonio Guterres s’est rendu ce jeudi matin à Borodianka et Boutcha, théâtres d’exactions pendant l’occupation russe en mars. Il doit rencontrer le ministre ukrainien des Affaires étrangères Dmytro Kouleba et le président Volodymyr Zelensky.

L’Ukraine a « le droit » de frapper des cibles militaires russes, a affirmé jeudi un conseiller de la présidence ukrainienne, laissant entendre que Kiev pourrait procéder à des frappes sur le territoire russe. « La Russie attaque l’Ukraine et tue les civils. L’Ukraine se défendra par tous les moyens, y compris avec des frappes sur des entrepôts et des bases des assassins russes. Le monde reconnaît ce droit », a écrit sur son compte Twitter Mykhaïlo Podoliak. La Russie a accusé à plusieurs reprises ces dernières semaines les forces ukrainiennes d’avoir effectué des frappes sur le sol russe, notamment sur deux villages dans la région frontalière de Belgorod et un village de la région de Briansk mi-avril, sans que Kiev ne confirme. Début avril, le gouverneur de la région de Belgorod avait affirmé que des hélicoptères ukrainiens avaient tiré sur un dépôt de carburant. Le 25 avril, un grand dépôt de carburant a également pris feu à Briansk, ville située à 150 km de la frontière avec l’Ukraine et servant de base logistique à l’offensive militaire de Moscou dans ce pays, selon les autorités russes qui n’ont pas précisé les raisons de l’incendie.

Melv

Comments

comments

What Next?

Recent Articles