09302022Headline:

Guerre en Ukraine: la Russie affirme avoir tué 23 mercenaires britanniques et 15 canadiens

Pendant que le président Volodymyr Zelensky accuse lundi le Canada de saper les sanctions contre la Russie, Moscou affirme avoir tué des centaines de mercenaires étrangers.

Sur Telegram, le ministère russe de la Défense affirme, dans son bulletin opérationnel quotidien, avoir tué 23 « mercenaires » britanniques venus combattre en Ukraine, mais également 166 Polonais, 50 Géorgiens, 21 Roumains et 15 Canadiens. Des informations qui n’ont pas pu être vérifiées de manière indépendante.

L’Union européenne approuve une nouvelle aide financière
Les ministres des Finances de l’Union européenne ont approuvé mardi une nouvelle aide financière d’un milliard d’euros pour l’Ukraine, portant à 2,2 milliards d’euros le total de l’assistance macrofinancière des Vingt-Sept à ce pays confronté aux conséquences de l’invasion russe.

L’aide « adoptée aujourd’hui vise à répondre aux besoins de financement immédiats et les plus urgents de l’Ukraine, et à faire en sorte que l’État ukrainien puisse continuer à remplir ses fonctions les plus essentielles », a déclaré le ministre tchèque des Finances Zbynek Stanjura, cité dans un communiqué.

Un sommet Poutine-Raïssi-Erdogan sur la Syrie à Téhéran
«Le déplacement du président (Vladimir Poutine) en Iran le 19 juillet est en train d’être préparé», a déclaré à la presse le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov, précisant que se tiendrait une réunion consacrée à la Syrie avec ses homologues iranien Ebrahim Raïssi et turc Recep Tayyip Erdogan, ainsi qu’un entretien bilatéral avec ce dernier. Vladimir Poutine, le président turc Recep Tayyip Erdogan et le dirigeant iranien Ebrahim Raïssi participeront à «une réunion des chefs d’État garants du processus de paix» en Syrie, a déclaré Dmitri Peskov. «En sus de cette réunion tripartite, il y aura également un entretien bilatéral avec Erdogan» le même jour, a poursuivi Dmitri Peskov, sans donner de précision, alors que des pourparlers impliquant la Turquie sont en cours pour permettre aux céréales ukrainiennes d’être exportées par la mer Noire.

La Russie, la Turquie et l’Iran sont trois acteurs majeurs dans le conflit qui ravagent la Syrie depuis 2011. Ils ont lancé en 2017 le processus dit d’Astana, qui visait officiellement à ramener la paix dans ce pays.

Melv

Comments

comments

What Next?

Recent Articles