12142019Headline:

Hong Kong : l’armée investit les rues

Les manifestants anti-gouvernementaux ont abandonné samedi l’occupation de presque toutes les universités de Hong Kong après un siège de près d’une semaine de la police, mais au moins un campus majeur est resté sous le contrôle des manifestants. Ils ont laissé les rues sales et encombrantes, rapporte bangkokpost.com.

Après le départ des manifestatnts, plusieurs soldats de l’armée populaire de libération du peuple chinois se sont joints aux habitants pro-chinois pour nettoyer les barricades et les débris après que des manifestations anti-gouvernementales aient bloqué les routes, selon le radiodiffuseur RTHK. Les soldats quittent rarement leurs casernes dans la ville sous domination chinoise, secouée par des manifestations antigouvernementales depuis des mois. Les perturbations de la circulation ont continué de toucher certaines régions et les écoles et les universités sont restées fermées dans la ville de 7,5 millions d’habitants.

Des soldats de l’armée chinoise, vêtus d’un short noir et de t-shirts olive, se sont associés pour tenter de nettoyer les débris à l’extérieur de l’université baptiste de Kowloon Tong, qui a été le théâtre d’affrontements cette semaine. Des dizaines de soldats d’une caserne voisine ont aidé les agents de nettoyage de rue à ramasser des pavés, des roches et d’autres obstacles qui encombraient la rue et empêchaient la circulation de s’écouler, indique bangkokpost.com.

La police anti-émeute de Hong Kong observe les rues avoisinantes. Les soldats, en formation de jogging, portant balais et chantant, étaient un spectacle rare dans les rues de la ville. La Chine conserve une garnison d’environ 10 000 soldats dans la ville, mais ils ne peuvent se déployer de manière opérationnelle sans une demande du gouvernement de Hong Kong.

Avec : beninweb

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment