09212018Headline:

Immigration clandestine: L’option choisie par l’Europe scandalise Philippe Courard ?

En visite de coopération en Côte d’Ivoire, le Président du Parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles, Philippe Courard, s’est dit « scandalisé », mardi devant le parlement ivoirien, par l’option de l’Europe sur la politique migratoire qui « n’est pas du tout à la hauteur ».

 

Le président Philippe Courard qui animait une conférence de presse dans l’enceinte de l’Assemblée nationale ivoirienne, en présence de son homologue ivoirien , Guillaume Kigbafori Soro, s’est prononcé sur le bateau transportant 629 migrants refusé sur les côtes espagnoles et italiennes.

« Je vais être clair avec vous sans langue de bois. Je suis scandalisé par l’option choisie par l’Europe, l’Europe dans la politique migratoire n’est pas du tout à la hauteur », a répondu le chef du parlement belge dont les propos sont rapportés par le site web personnel du Président de l’Assemblée nationale ivoirienne.

Selon lui, il n’est absolument pas normal de ne pas accueillir des êtres humains, expliquant que « pour différentes raisons, il y a des phénomènes de migrations ».

« Il faut tenter d’y répondre, trouver des solutions, mais ça doit se faire dans le dialogue et la coopération, certainement pas en laissant les gens à la détresse sur la mer méditerranée, certainement pas en les refoulant », a-t-il émis.

L’Europe, a-t-il poursuivi, est « un continent qui a quand même des moyens financiers. Et j’ai toujours préconisé dans mes différentes fonctions ministérielles précédentes, l’idée de répartition pour une meilleure prise en charge sur l’ensemble du continent européen ».

« Il n’est pas non plus normal que certains pays aient la gestion de l’ensemble de la population migrante, tous les pays d’Europe doivent prendre une part de leurs responsabilités », a ajouté M. Courard selon qui « manifestement cet accord est difficile à trouver à l’Europe parce que certains pays se réservent encore un certain conservatisme, un rejet de l’autre, sombrent au populisme ».

Le Président Philippe Courard promet de « combattre cela parce que ce populisme n’est pas démocratique, n’est pas pour répondre au respect des droits de l’Homme ».

Auparavant, s’adressant aux députés ivoiriens présents, le Président du Parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles, Philippe Courard a abordé plusieurs sujets notamment la recherche de la paix, les droits de l’homme, le droit à l’éducation, la collaboration productive entre les deux parlements, l’égalité des chances pour tous, la lutte contre le terrorisme et la question de l’immigration clandestine.

 

 

imatin.net

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment