08212019Headline:

Iran: le gouvernement débusque des agents de la CIA et les condamne à mort

Les services secrets iraniens ont découvert un réseau d’espionnage de 17 membres travaillant contre le pays, selon des médias affiliés à l’Etat. Certains des agents ont été condamnés à la peine capitale.
Tous les suspects en question ont été arrêtés par le ministère du Renseignement iranien, a rapporté l’agence de presse semi-officielle Fars. Ils travaillaient en tant qu’entrepreneurs privés « dans les domaines économique, nucléaire, infrastructurel, militaire et cyber … où ils ont collecté des informations classifiées », indique le rapport. Certains des agents présumés auraient été recrutés par des officiers de la CIA alors qu’ils demandaient des visas américains. D’autres ont été approchés en marge d’événements scientifiques dans des pays européens, africains et asiatiques. Téhéran n’a pas précisé à quel moment l’espionnage a été découvert, mais a précisé que les arrestations avaient eu lieu tout au long de la dernière année civile iranienne, qui s’est terminée en mars 2019. Il est rapporté qu’ils étaient également équipés d’un matériel de communication de premier ordre, qu’ils utilisaient pour transmettre les renseignements à leurs gestionnaires américains.

Ces engins comprenaient, entre autres, des conteneurs déguisés en pierres. Les agents ont été formés pour les récupérer dans des zones urbaines ou montagneuses à l’aide de procédures complexes. En utilisant les conteneurs, la CIA aurait fourni à ses espions des communications cryptées et de fausses cartes d’identité. Washington a nié l’accusation. Mike Pompeo, secrétaire d’État et ancien directeur de la CIA, a déclaré que l’Iran avait «une histoire de mensonges». Plus tard dans la journée, il a confié à Fox News: « J’accepterais avec un grain de sel considérable toute affirmation iranienne sur les actions qu’ils ont prises « .

L’animosité de longue date entre l’Iran et les États-Unis a commencé à s’accentuer après que les États-Unis se sont retirés unilatéralement de l’accord nucléaire de 2015 (JCPOA) l’année dernière et ont rétabli des sanctions économiques plus strictes contre Téhéran. L’Iran a réagi en contrecarrant certains de ses engagements dans le cadre de l’accord, affirmant que les signataires européens de l’accord n’en avaient pas fait assez pour protéger son économie de Washington.

Les tensions ont culminé en mai après que les États-Unis ont déployé des moyens militaires supplémentaires au Moyen-Orient. En juin, l’Iran a abattu un drone de surveillance de la marine américaine, affirmant qu’il s’était égaré dans son espace aérien. Et samedi, la Maison Blanche a annoncé la destruction d’un drone iranien qui s’est approché de l’USS Boxer, une affirmation démentie par les Iraniens.

Lire sur beninwebtv

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment