10312020Headline:

Jacques Chirac ne peut plus se tenir debout tout seul

chirac

Il se fait rare Jacques Chirac. Depuis plusieurs années, l’ancien président de la République n’apparaît plus qu’à de très rares occasions en public et ne s’exprime plus dans les médias, laissant Bernadette, infatigable dans ses combats politiques comme associatifs, le soin de nous donner de ses nouvelles. Elle le dit “par moments, gêné par sa mémoire”, elle reste toujours d’une grande discrétion. Ce samedi 4 octobre, le couple était de sortie.
Jacques Chirac et son épouse Bernadette sont allés déjeuner au restaurant avec leur fille Claude Chirac. Le trio s’est régalé au Père Claude, une adresse prisée du 15e arrondissement de Paris, tout près de l’Ecole militaire. Ce bistrot est réputé pour sa cuisine traditionnelle ; au menu, des incontournables de notre gastronomie comme le pot au feu, le carré d’agneau, l’os à moelle et la tête de veau, qui fut longtemps le plat préféré de Jacques Chirac. Après le déjeuner, l’ancien président a été conduit par son chauffeur à Neuilly-sur-Seine où l’attendait un ami.

À 81 ans, le président nous a paru affaibli physiquement. Il se déplace avec l’aide d’une canne et s’appuie sur l’un de ses gardes du corps pour rejoindre sa voiture ou en sortir. Malgré tout, cela ne l’a pas empêché de faire grand bruit cette semaine en sortant de sa réserve. Agile et sacrément malin, Jacques Chirac a confié au Figaro qu’il soutenait Alain Juppé pour les élections présidentielles de 2017 : “J’ai toujours su qu’Alain Juppé serait au rendez-vous de son destin et de celui de la France. Peu de choses pouvaient me faire plus plaisir, pour moi-même, pour lui et surtout pour notre pays.” Et l’ancien président d’ajouter : “Si j’en avais l’énergie, j’aurais déjà réservé ma place, même petite, à son QG” de campagne. À l’heure où tout bouge à l’UMP et tandis que Nicolas Sarkozy, chouchou de Bernadette, fait son retour, cette sortie de l’ancien président ne manque pas de saveur.

Dans Le Figaro toujours, ce samedi, le nom des lauréats de la Fondation Chirac : Amira Yahyaoui, militante pour la démocratie en Tunisie, et l’association Clowns sans frontières se sont vus respectivement décerner le prix pour la Prévention des conflits et le prix Culture pour la paix. Jacques Chirac les a choisies avec son jury composé notamment de son poulain Alain Juppé, de l’homme d’affaires et philanthrope Marc Ladreit de Lacharrière et de Simone Veil. Les lauréats recevront leur prix le 20 novembre à Paris. Question : l’état de santé de Jacques Chirac lui permettra-t-il d’y assister ? On se souvient que l’année dernière, il avait passé lors de cette cérémonie un moment délicieux entre François Hollande et l’ex-première dame Valérie Trierweiler…
purepeople

Comments

comments

What Next?

Recent Articles