07122024Headline:

Japon: la peine de mort pour un ”tueur de twitter”

Un tribunal de Tokyo au Japon a condamné, mardi, le «tueur de Twitter» à la peine de mort pour le meurtre crapuleux de neuf personnes rencontrées en ligne.
L’homme, Takahiro Shiraishi, un japonais de 30 ans, est un tueur en série qui utilise le réseau social Twitter pour harponner ses victimes avant de les massacrer. Selon les rapports, il a avoué avoir tué et démembré ses victimes qui étaient toutes des jeunes femmes qu’il avait rencontrées sur Twitter. Une seule des personnes assassinées n’était pas une femme. Ses avocats avaient soutenu qu’il devrait recevoir une peine de prison parce que ses victimes, âgées de 15 à 26 ans, avaient exprimé des pensées suicidaires sur les réseaux sociaux et avaient donc consenti à la mort, rapporte l’AFP.
Cependant, selon un responsable du tribunal cité par l’AFP, « la condamnation à mort a été prononcée » à l’encontre de Shiraishi, mardi. « Aucune des neuf victimes n’a consenti à être tuée, y compris le consentement silencieux », a déclaré le juge, selon la chaîne publique NHK. «Il est extrêmement grave que la vie de neuf jeunes ait été emportée. La dignité des victimes a été bafouée », aurait ajouté le juge qui a condamné le tueur à la peine de mort.

Selon l’AFP, Shiraishi a utilisé Twitter pour contacter les utilisateurs qui publiaient des articles sur le suicide, leur disant qu’il pouvait les aider dans leurs projets, ou même mourir à leurs côtés. Le Japon est l’un des rares pays développés à conserver la peine de mort, et le soutien du public reste élevé. Des années s’écoulent généralement entre la condamnation et l’exécution, et la dernière exécution remonte à décembre 2019, lorsqu’un Chinois a été pendu pour le meurtre d’une famille de quatre personnes.

beninweb.TV

What Next?

Recent Articles