05272017Headline:

la Miss 2006 traduite en justice. Ce qu’elle a fait

beaute_miss

Elle dit avoir posé un acte en ayant pas cette intention de frustrer le président de la République. Malheureusement la loi, c’est la loi. Son acte l’a conduite en justice et elle risque au moins 4 ans d’emprisonnement.

Miss Turquie 2006, Merve Buyuksarac, a comparu devant un tribunal d’Istanbul pour avoir insulté le président turc Recep Tayyip Erdogan. Son crime avoir partagé un poème satirique au sujet du président sur Internet.

Merve Buyuksarac a partagé le poème depuis son compte Instagram. Selon le média local Hürriyet Daily News, la poésie partagée par l’ex-Miss Turquie était une adaptation des paroles de l’hymne national turc et comportait des insultes contre Erdogan.

La jeune femme de 26 ans a déclaré avoir partagé un texte intitulé “Master’s Poem” publié par le magazine satirique hebdomadaire Uykusuz. “Je l’ai partagé parce que c’était amusant. Je n’avais pas l’intention d’insulter (Erdogan)”, a-t-elle dit lors de sa comparution, le 25 février,

Café Aphrodisiaque indiquant qu’elle a aussitôt supprimé le poème controversé de sa page Instagram après avoir été avertie qu’elle s’exposait à des poursuites judiciaires.
Le “Master’s Poem” se veut critique à l’endroit d’Erdogan, élu président en août dernier, après avoir occupé le poste de Premier ministre pendant 11 ans.

Selon l’AFP, les procureurs ont affirmé que le message partargé par Merve Buyuksarac “dépasse les limites de la liberté d’expression”. Selon eux, les propos sont condamnables puisqu’ils “excèdent les limites de la critique” et “humilient ouvertement” le président.
Par Patrice Delwendé

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment