09212017Headline:

Les Etats-Unis expulsent 35 diplomates russes,ils ont 72 heures pour quitter le territoire américain.

La Maison blanche, à Washington. Les Etats-Unis ont expulsé jeudi 35 diplomates russes à Washington et San Francisco et fermé deux centres russes à New York et dans le Maryland en réponse à une campagne de harcèlement des diplomates américains par la Russie. Les 35 diplomates ont 72 heures pour quitter le territoire américain. /Photo prise le 8 novembre 2016/REUTERS/Kevin Lamarqus

WASHINGTON (Reuters) – Les Etats-Unis ont expulsé jeudi 35 diplomates russes à Washington et San Francisco et fermé deux centres russes à New York et dans le Maryland en réponse à une campagne de harcèlement des diplomates américains à Moscou, a déclaré jeudi un haut responsable américain.

Ces mesures visant les diplomates de l’ambassade de Russie à Washington et du consulat russe à San Francisco s’inscrivent dans une série de sanctions annoncées par la Maison blanche pour punir une campagne d’intimidation des diplomates américains en Russie et l’interférence de la Russie dans les élections américaines, a dit ce responsable.

Barack Obama a dévoilé dans le même temps une série de mesures pour sanctionner des cyberattaques de la Russie contre des institutions et des personnalités politiques américaines et des fuites de données destinées à favoriser l’élection de Donald Trump à la présidence.

Donald Trump, qui prendra ses fonctions le 20 janvier, souhaite entretenir de meilleures relations avec Moscou et ne cache pas son admiration pour le président Vladimir Poutine.

On ignore si l’homme d’affaires, une fois investi, pourra revenir sur les mesures prises jeudi par l’administration sortante.

Les 35 diplomates russes ont 72 heures pour quitter le territoire américain, a précisé le haut responsable de Washington. L’accès aux deux centres sera interdit à tout responsable russe à partir de vendredi midi, a-t-il ajouté.

“Ces actions ont été prises en réponse au harcèlement russe de diplomates américains et aux actions de ces diplomates que nous estimons ne pas correspondre à la pratique diplomatique”, a déclaré cette même source.

Le département d’Etat se plaint depuis longtemps du harcèlement que subissent ses diplomates à Moscou de la part des agents de sécurité russes voire des agents de circulation.

Le secrétaire d’Etat John Kerry en a déjà parlé avec Vladimir Poutine et le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov.

“En imposant des sanctions aux diplomates russes aux Etats-Unis, en leur niant l’accès à deux installations, nous espérons que le gouvernement russe reconsidérera ses actions, qui ont entravé les capacités et la sécurité de notre personnel d’ambassade en Russie”, a déclaré le haut responsable.

Ce dernier n’a pas voulu nommer les diplomates russes concernés par les sanctions, mais l’ambassadeur de Russie Sergueï Kislyak ne figurerait pas parmi eux.

(Lesley Wroughton; Jean-Stéphane Brosse pour le service français)

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment