06072020Headline:

Les Européens de plus en plus irrités par le refus du Maroc d’autoriser les rapatriements de leurs ressortissants

Contrairement à des pays comme la Côte-d’Ivoire qui ont autorisé des ponts aériens, des vols retour-simple vers Paris ou les États-Unis d’Amérique, le Maroc garde son espace aérien hermétiquement clos, même pour les vols qualifiés de sanitaires.

Cette position du Maroc commence par irriter les pays européens dont de nombreux ressortissants séjournaient dans le royaume d’Afrique du nord, au moment où la décision de la fermeture de l’espace aérien pour cause de covid-19, a été prise.

Pour les Pays-Bas dont près de 3 000 ressortissants se trouvent bloqués dans le royaume chérifien, la patience fait place à l’irritation.

« Il est inacceptable que le Maroc garde son espace aérien fermé », a récemment réagit Sjoerd Sjoerdsma, député membre de la coalition au pouvoir à La Haye, lors d’une séance de travail avec le ministre des affaires étrangères, Stef Blok.

L’on estime à plus d’une dizaine de milliers les Européens encore coincés au Maroc.

Les pays membres de l’Union européenne ont, ces dernières jours haussé le ton contre les autorités marocaines pour que celles-ci autorisent au moins, les personnes à court d’argent, les malades ou les femmes enceintes, à quitter le pays.

Malgré la colère des Européens, le Maroc maintient toujours son espace aérien fermé jusqu’à la fin de la pandémie du coronavirus.

«C’est une décision souveraine du Maroc que les autres pays se doivent de respecter », a répliqué un haut fonctionnaire du ministère marocain des affaires étrangères.

Le Maroc maintient son espace aérien fermé depuis le 13 mars. Le pays compte une centaine de morts pour plus de 1400 cas confirmés de coronavirus.

Lire sur Connectionivoirienne

Comments

comments

What Next?

Recent Articles