04212018Headline:

L’ex-présidente sud-coréenne Park Geun-hye condamnée à 24 ans de prison pour corruption

L’ancienne présidente sud-coréenne, Park Geun-hye, a été reconnue coupable de corruption pour son implication dans un vaste scandale de trafic d’influence et condamnée à une peine de vingt-quatre ans de prison et 13 millions d’euros d’amende.
L’ex-présidente sud-coréenne Park Geun-hye a été condamnée vendredi 6 avril par un tribunal de Séoul à vingt-quatre ans de prison dans le procès du retentissant scandale de corruption qui avait entraîné sa chute l’année dernière.

Première femme élue présidente en Corée du Sud, Park Geun-hye, qui avait été destituée et arrêtée en mars 2017, a été jugée coupable de corruption, abus de pouvoir ou encore coercition par le tribunal qui lui a aussi infligé une amende de 18 milliards de won (soit 13 millions d’euros).

Le juge Kim Se-yoon a notamment affirmé qu’elle avait contraint des entreprises sud-coréennes à verser des dizaines de milliards de wons à deux fondations contrôlées par sa confidente de l’ombre et “amie de quarante ans”, Choi Soon-sil.

>> À lire sur France 24 : “Derrière la chute de la présidente sud-coréenne, sa vieille amie Choi Soon-sil”

“L’accusée a illégalement usé de son autorité présidentielle à la demande de Mme Choi pour obliger des entreprises à donner de l’argent aux fondations”, a affirmé le magistrat. “Les entreprises ont été contraintes de donner des sommes importantes d’argent et l’accusée a laissé Mme Choi contrôler les fondations alors qu’elle n’avait pas le droit de le faire”.

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment