07212024Headline:

Monde: Donald Trump menace ouvertement « tout individu ou entité qui continuera à assister » Fatou Bensouda, la procureure de la CPI

Les Etats-Unis ont mis, mercredi 2 Septembre, leur menace à exécution contre la procureure de la Cour pénale internationale. « Tout individu ou entité qui continuera à assister matériellement » Fatou Bensouda « s’expose également à des sanctions », a déclaré Mike Pompeo.

Les États-Unis ont annoncé mercredi des sanctions contre la procureure de la Cour pénale internationale (CPI) Fatou Bensouda. À deux mois de la présidentielle aux États-Unis, l’administration de Donald Trump est passée » de la parole aux actes« .

A lire aussi : La CPI est un tribunal «corrompu» et «à motivation politique», Trump sanctionne Bensouda

Les Etats-Unis vont sanctionner la procureure de la Cour pénale internationale (CPI) Fatou Bensouda « à cause de ses enquêtes répétées sur des citoyens américains », a annoncé le secrétaire d’Etat Mike Pompeo mercredi. « Tout individu ou entité qui continuera à assister matériellement » la procureure « s’expose également à des sanctions », a déclaré le chef de la diplomatie américaine lors d’une conférence de presse.

Déjà engagé dans une offensive sans précédent contre la CPI, le président américain Donald Trump avait autorisé en juin des sanctions économiques contre ses responsables pour dissuader la juridiction de poursuivre des militaires américains pour leur implication dans le conflit en Afghanistan. En juin, la CPI avait déploré «une série d’attaques sans précédent» à son encontre, soulignant son indépendance.

«Ces attaques constituent une escalade et une tentative inacceptable de porter atteinte à l’État de droit et aux procédures judiciaires de la Cour», avait-elle ajouté. Washington ne décolère pas contre la décision prise en appel en mars d’autoriser l’ouverture d’une enquête pour crimes de guerre et crimes contre l’humanité en Afghanistan malgré l’opposition de l’administration Trump.

Melv Sage

What Next?

Recent Articles