10162021Headline:

Monde: les talibans nomment un émissaire à L’ONU pour s’y exprimer

Cette requête ouvre un conflit avec Ghulam Isaczai, l’ambassadeur auprès des Nations unies qui représente le gouvernement afghan chassé le mois dernier du pouvoir à Kaboul par les talibans*
Les talibans* ont demandé à s’exprimer devant les dirigeants mondiaux lors de l’Assemblée générale des Nations unies qui se tient cette semaine à New York et ils ont nommé leur porte-parole politique à Doha comme ambassadeur de l’Afghanistan à L’ONU, montre une lettre que Reuters a pu consulter mardi.
La lettre, signée par le ministre taliban des Affaires étrangères, Amir Khan Muttaqi, a été adressée le 20 septembre au secrétaire général de L’ONU, Antonio Guterres.
Dans le document, Amir Khan Muttaqi demande à pouvoir s’exprimer cette semaine lors du rassemblement annuel des Nations unies.
Un porte-parole d’Antonio Guterres, Farhan Haq, a confirmé qu’une lettre avait été envoyée par les talibans. Cette requête ouvre un conflit avec Ghulam Isaczai, l’ambassadeur auprès des Nations unies qui représente le gouvernement afghan chassé le mois dernier du pouvoir à Kaboul par les talibans.
La demande va être étudiée par une commission spécifique composée de neuf pays, a indiqué Farhan Haq. Parmi les membres de cette commission figurent les États-Unis, la Chine et la Russie.
Il est peu probable que la commission se réunisse avant la fin de l’Assemblée générale, lundi, et donc que le ministre taliban* des Affaires étrangères puisse s’exprimer lors de l’événement.
Si L’ONU venait à valider la nomination de Suhail Shaheen, porte-parole du bureau politique des talibans* à Doha, comme ambassadeur du mouvement islamiste, celui-ci effectuerait une avancée majeure dans son objectif de reconnaissance internationale.

Melv Le Sage

Comments

comments

What Next?

Recent Articles