09302020Headline:

Plusieurs roquettes tirées par les Iraniens sur l’ambassade des Etats-Unis à Bagdad

Trois roquettes se sont abattues à Bagdad sur et à proximité de positions américaines : deux sur une base aérienne abritant des soldats américains, et une à proximité de l’ambassade des États-Unis. Aucun blessé n’est à déplorer. Des tirs qui interviennent dans un contexte particulier dans la région, depuis la mort hier à Bagdad du général iranien Qassem Soleimani dans un raid commandé par les Américains.

Deux roquettes de type Katioucha sont tombées samedi sur la base aérienne de Balad, immense base irakienne qui accueille des soldats et des avions américains, ont indiqué des sources de sécurité sur place.Aussitôt après ces tirs, des drones américains ont survolé la base pour des missions de reconnaissance, ont ajouté ces sources.

Une roquette du même modèle est par ailleurs tombée samedi près de l’ambassade américaine à Bagdad, au cœur de la “zone verte”, un secteur sous haute sécurité où se trouvent les principales institutions dans la capitale irakienne, a-t-on appris auprès de deux sources policières. Celle-ci n’a fait aucun blessé, ajoute-t-on de mêmes sources.

Depuis fin octobre, treize attaques à la roquette ont visé des intérêts américains en Irak, tuant même le 27 octobre un sous-traitant américain sur une base du centre pétrolier du pays.

Aucune n’a été revendiquée mais Washington accuse les factions pro-Iran du Hachd al-Chaabi –coalition de paramilitaires intégrés à l’Etat– d’en être responsables.

Depuis la mort du général Soleimani, l’Iran, par l’intermédiaire de son leader politique et spirituel l’ayatollah Ali Khamenei, s’est engagé à “venger” sa mort

De leur côté, les Etats-Unis ont envoyé 3000 soldats supplémentaires en Irak et appelé leurs ressortissants à quitter le pays. Le président américain Donald Trump a affirmé ne pas chercher de “changement de régime”. Affirmant avoir agi pour “arrêter” une guerre, pas pour en commencer une, il a affirmé que Qassem Soleimani préparait des attaques “imminentes” contre des diplomates et des militaires américains.

Ce jeudi, l’ambassade américaine à Bagdad était prise d’assaut par des manifestants pro-iraniens.

Faut-il voir un lien entre les trois roquettes tirées sur les installations américaines et la mort du général Qassem Soleimani ? Il est encore trop tôt pour l’affirmer. Ce qui est certain par contre c’est que le contexte dans la région est plus que tendu.

Lire sur RTBF

Comments

comments

What Next?

Recent Articles