06252022Headline:

Présidentielle 2022: Emmanuel Macron va dévoiler son programme

Dans une campagne réduite au strict minimum en raison de la guerre en Ukraine, le président-candidat va se livrer ce jeudi à l’exercice de la conférence de presse pour dévoiler son programme à moins d’un mois du scrutin. À défaut de débattre avec ses adversaires, ce qu’il a refusé avant le premier tour, Emmanuel Macron va répondre aux questions des journalistes pour expliquer sa vision.

Cette conférence de presse est censée être un moment fort de la campagne d’Emmanuel Macron. Après avoir lancé dans le débat quelques mesures (suppression de la taxe audiovisuelle, report de l’âge de départ à la retraite à 65 ans…), le président-candidat doit expliquer l’architecture générale de son projet et dire « pourquoi » il brigue un second mandat, déclare un cadre de la campagne. Surtout, le président sortant doit montrer qu’il reste un réformateur après cinq ans de pouvoir, rapporte Valérie Gas, du service politique de RFI.

« Même s’il a vieilli et sera moins clivant dans un second quinquennat, il va rester dans une logique de transformation en profondeur », veut croire un artisan de la campagne de 2017. Un haut responsable de la majorité qui a eu accès au programme affirme qu’Emmanuel Macron sera « cohérent avec l’esprit de 2017 sur l’émancipation et le dépassement. »

Retrouver l’essence disruptive du macronisme originel et en même temps mettre en valeur son expérience de président, incarner la protection et en même temps présenter une vision de société « désirable », « optimiste », dixit un proche afin de faire fructifier son avantage dans les sondages, c’est tout l’enjeu pour Emmanuel Macron dans une campagne éclair où ses adversaires l’accusent d’esquiver le débat.

LR dénonce « du copié-collé de ce qu’on propose »
Mais certaines des mesures dévoilées ces derniers jours figuraient déjà dans les programmes de ses rivaux, notamment à droite et à l’extrême-droite, comme la retraite à 65 ans, le durcissement des conditions d’accès au RSA ou encore l’allègement des droits de succession. Le président sortant « pompe les propositions de Valérie Pécresse », a dénoncé l’ancien ministre et actuel maire de Meaux, Jean-François Copé, tout comme l’entourage de la candidate Les Républicains

Melv

Comments

comments

What Next?

Recent Articles