10292020Headline:

Procès Pistorius:Encore un nouveau rebondissement

oscar pitorius

Le 21 octobre dernier, Oscar Pisto­rius a été condamné à cinq années de prison pour homi­cide invo­lon­taire. Moins d’un mois après, la déci­sion est contes­tée par le procu­reur en charge du dossier. Le procès Pisto­rius est-il sur le point de redé­mar­rer?

Au cours des huit derniers mois, Oscar Pisto­rius a été jugé pour avoir abattu sa compagne, Reeva Steen­kamp, le soir de la Saint-Valen­tin 2013. A l’issue de ce procès éprou­vant, la juge Thoko­zile Masipa a fini par le recon­naître coupable d’homi­cide invo­lon­taire. L’athlète sud-afri­cain a donc été condamné à cinq ans de prison.Une déci­sion « choquante de légè­reté, inap­pro­priée, et [qui] n’aurait jamais été pronon­cée par un tribu­nal raison­nable » s’est alors offusqué le parquet. Le procu­reur Gerrie Nel a donc décidé de faire appel du verdict le 4 novembre dernier.

 

Lundi 10 novembre, le parquet a annoncé que sa demande sera exami­née le 9 décembre prochain par la juge Thoko­zile Masipa. Lors de cette audience, les deux parties devront présen­ter leurs argu­ments respec­tifs. Liés par le secret de l’instruc­tion, le minis­tère publicn’a pas dévoilé les argu­ments avan­cés pour attaquer le juge­ment. Il s’est contenté de décla­rer que « l’appel du verdict est fondé sur un point de droit » et qu’ « il existe des pers­pec­tives raison­nables de succès ». Le procu­reur ne remet pas unique­ment la condam­na­tion de cinq ans en ques­tion mais tout bonne­ment le chef d’accu­sa­tion d’ « homi­cide invo­lon­taire ». Selon lui, Oscar Pisto­rius a abattu sa compagne de sang froid et mérite une peine exem­plaire. De son côté, la défense s’est dite ferme­ment oppo­sée à la demande du parquet.

 

La juge Thoko­zile Masipa va donc devoir déci­der si elle accepte ou non la remise en cause de son verdict. Si elle refuse qu’un appel soit inter­jeté, le procu­reur Gerrie Nel pourra alors adres­ser sa demande à la Cour suprême d’appel de Bloem­fon­tein. En atten­dant d’être fixé sur ce point, Oscar Pisto­rius purge actuel­le­ment sa peine de déten­tion. Escorté au sein de l’aile médi­cale de la prison centrale de Preto­ria le 21 octobre dernier, l’athlète pour­rait être remis en liberté sous contrôle judi­ciaire d’ici dix mois. « Inima­gi­nable » pour la famille Steen­kamp.

Comments

comments

What Next?

Recent Articles