07152018Headline:

Quelles conséquences peut-on espérer? Suite à l’amélioration des relations entre les deux Corées

Alors qu’ils ne s’étaient rencontrés que quatre fois depuis la fin de la guerre de Corée en 1953 et que leur dernière discussion datait de l’an 2000, les dirigeants coréens Kim Jong-un et Xi Jinping ont accepté de se rencontrer deux fois en moins de deux mois.

La première fois, c’est une délégation de la Corée du Nord qui s’est rendue à Pyongyang pendant les jeux olympiques de Mars 2018, une rencontre qu’on n’attendait plus et suite à laquelle un second sommet a été organisé en Chine, le 8 Mai dernier. Il existe de toute évidence une véritable volonté de communication entre les deux états.

Cette seconde réunion, gardée secrète et qui n’a été dévoilée qu’au dernier moment, semble avoir eu lieu dans une ambiance cordiale et avoir eu pour objet des sujets d’importance majeure, tels que la dénucléarisation potentielle de la péninsule de la République Démocratique de Corée du Nord. Le leader coréen Kim Jong-un aurait même précisé qu’en l’absence de menace nucléaire entre les deux états, il n’était pas nécessaire de faire de la RPDC une puissance nucléaire. Mais quels sont les impacts potentiels de ce développement tant attendu sur les marchés internationaux ? Cela pourrait-il impacter le cours de l’euro en CFD sur le Forex? Faisons le point.

Si la situation évolue encore très lentement, les experts s’accordent à dire que les deux nations ont tout à gagner à en finir une bonne fois pour toute avec la guerre de Corée. Non seulement un accord résulterait en une cohabitation pacifique, mais chacun bénéficierait des avantages conférés par l’autre. La Corée du Sud enregistre un produit intérieur brut moyen de 1597 milliards de dollars et une croissance supérieure à 3 %. De son côté, la RPDC avance doucement vers une économie capitaliste relativement efficace, bien que basée sur un marché noir toléré depuis une dizaine d’années. Grâce à des sous-sols et ressources particulièrement riches, le nord pourrait contribuer largement à la fourniture de matières premières dont manque cruellement la Corée du Sud. Cette dernière, dont la population vieillissante est constituée à plus de 12 % de seniors, pourrait également bénéficier d’une main d’œuvre disciplinée et bon marché tandis que les coréens du nord profiteront d’un nouveau marché de l’emploi, à proximité de la frontière.

Certes, il reste beaucoup à faire pour réunir les deux Corées, amorcer la dénucléarisation du territoire, améliorer le respect des droits de l’hommes et de la démocratie en RPDC. Au cours des années, l’état de Xi Jinping comme les Nations Unies ont plusieurs fois exprimé leurs préoccupations quant aux arrestations arbitraires, aux violations et restrictions du régime notamment en ce qui concerne les condamnations à mort et la liberté d’expression. Mais ces deux rencontres récentes entre les chefs d’état indiquent incontestablement un pas dans la bonne direction qu’on espère voir se renforcer suite à la visite prochaine de Donald Trump. Bien qu’il soit difficile de prévoir l’impact à échelle internationale d’une pacification de la péninsule coréenne, il est fort à parier que la Corée du Nord devienne un nouvel partenaire économique et les investisseurs avant-gardistes envisageront d’investir en Corée du Nord pour prendre une longueur d’avance sur les progrès géopolitiques et économiques de cette dernière.

 

 

jeune afrique

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment