11162018Headline:

Roissy : voici comment un SDF s’est en emparé de 300 000 euros en liquide/Sans arme, ni haine, ni violence

Roissy : une porte reste ouverte, le SDF s’empare de 300 000 euros en liquide

Un SDF de 50 ans s’est emparé de deux sacs de billets dans l’enceinte de l’aéroport en s’appuyant sur une porte restée mal fermée. Il fouillait les poubelles et a aujourd’hui 300 000 euros en poche.

C’est à cette heure l’un des SDF les plus riches de France. Vendredi, un homme est parvenu à s’emparer de 300 000 € dans les locaux de la société de transport de fonds Loomis au terminal 2F de l’aéroport de Roissy (Val-d’Oise). Un vol qui rentre directement dans les premières places du bêtisier de la criminalité. D’autant plus incroyable qu’il semble avoir été commis avec deux seules armes : le hasard et le culot. « C’est effectivement tout à fait fortuit, précise une source proche de l’affaire. Ce vagabond a bénéficié d’un concours de circonstances pour s’offrir un énorme cadeau de Noël. »

Il est 17 h 30 ce vendredi sur les quais de livraison de l’entreprise au terminal 2 F. L’alarme se déclenche après une intrusion dans ces locaux où sont stockées de fortes sommes d’argent liquide. La responsable sur site et les fonctionnaires de la police aux frontières (PAF) arrivent rapidement sur les lieux. Ils remarquent que la porte est restée ouverte. Les forces de l’ordre regardent alors les images du système de vidéosurveillance pour se faire une idée de ce qui a pu arriver. La bande affiche 17 h 20. Un homme de type européen, âgé d’une cinquantaine d’années, fouille dans les poubelles. Il s’appuie sur la porte du centre-fort et se montre surpris lorsqu’elle s’ouvre. Puis le SDF pose sa valise par terre et entre dans les locaux de l’entreprise.

Roissy : une porte reste ouverte, le SDF s’empare de 300 000 euros en liquide

Sans arme, ni haine, ni violence
Quelques minutes plus tard, il ressort chargé de deux gros sacs remplis de billets. Le quinquagénaire accélère le pas, abandonne sa valise et s’engage en direction d’une route dépourvue de caméras de surveillance. Les enquêteurs de la police aux frontières épaulés par ceux du service départemental de la police judiciaire de Seine-Saint-Denis chargés de l’enquête ont relevé les traces et les indices sur les lieux du vol. A Roissy, la société Loomis collecte l’argent provenant des nombreux commerces de la zone et alimente les distributeurs automatiques de billets.

Elle remplit aussi des missions de logistique dans l’aéroport pour assurer la sécurité des marchandises qui arrivent par avion. Il reste à comprendre comment la porte de ces locaux, censés être sécurisés, a pu s’ouvrir si facilement. Contactée mardi, l’entreprise était incapable de nous répondre.

L’enquête se poursuit donc pour retrouver le voleur. Sa valise aperçue sur les images de vidéosurveillance a été retrouvée et examinée avec soin. Mais le bagage n’a pas révélé de grands secrets car il était vide… Seule piste pour les enquêteurs, l’identification du voleur opportuniste : « Les policiers de l’aéroport le connaissent, ajoute une source proche du dossier. C’est un homme qui traîne sur la zone depuis un moment. Ils sont entre cinquante et cent comme lui à vivre sur l’aéroport, et à vivre en fouillant notamment les poubelles des hôtels de la plate-forme. Mais pour l’instant ce suspect n’est pas réapparu. » Pas sûr en effet qu’il ait besoin de fouiller les poubelles ces temps-ci…

leparisien.fr

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment