01172019Headline:

Scandale: le procureur général péruvien a finalement cédé.

Le procureur général péruvien a donc finalement cédé. Dans un communiqué publié sur son compte Twitter mardi matin 8 janvier, Pedro Chavarry a annoncé sa démission à la tête du ministère public, dont il affirme vouloir maintenir l’autonomie. Pedro Chavarry n’est pas allé jusqu’au point de renoncer au parquet. Des centaines de personnes avaient manifesté pour demander sa démission. Il avait tenté de destituer deux procureurs qui enquêtaient sur l’affaire de corruption autour du groupe brésilien de BTP Odebrecht impliquant de hautes personnalités.

Le retrait de Pedro Chavarry a été accepté à l’unanimité. Dans sa lettre de démission, ce dernier s’est donné le beau rôle. Il affirme vouloir protéger l’autonomie du parquet menacée, selon lui, par un projet de loi présidentiel permettant la révocation de tous les procureurs et leur remplacement par leurs suppléants.

Ses collègues, le gouvernement et de nombreux secteurs de la société civile lui reprochent en fait d’avoir voulu saboter l’enquête sur la corruption de l’entreprise de travaux publics brésilienne Odebrecht. Cette enquête compromet potentiellement quatre anciens présidents de la République, une ex-première dame et la leader de l’opposition Keiko Fujimori.

Chavarry est également soupçonné d’avoir des liens avec l’organisation dite des « Cols blancs du port », un groupe de juges corrompus de très haut niveau.

 Rfi 

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment