06202019Headline:

Transport aérien: Singapour et l’Australie ont pris le parti de fermer leur espace aérien aux Boeing 737 Max après deux accidents mortels

Des boeing 737 MAX 8 stationnés sur le tarmac de l’aéroport de Shanghaï, le 11 mars 2019

Singapour et l’Australie ont pris le parti de fermer leur espace aérien aux Boeing 737 Max après deux accidents mortels en moins de six mois impliquant cette nouvelle génération d’appareils, tandis que les Etats-Unis ont demandé des modifications urgentes au constructeur.

Un 737 MAX 8 de la compagnie Ethiopian Airlines s’est écrasé dimanche au sud-est d’Addis Abeba peu après le décollage, tuant les 157 passagers et membres d’équipage. Selon un témoin, Tegegn Dechasa, l’arrière de “l’avion était déjà en feu lorsqu’il s’est écrasé au sol” et l’appareil n’a laissé qu’un tas de débris.

C’est un autre exemplaire de ce modèle opéré par Lion Air qui s’était abîmé en mer en Indonésie en octobre, entraînant la mort des 189 personnes à bord, là aussi quelques minutes après le décollage.

Invoquant des vérifications nécessaires sur la fiabilité de cette gamme, le régulateur de l’aviation civile de la cité-Etat, un hub majeur du transport aérien en Asie, a suspendu temporairement les opérations de “toutes les variantes des appareils Boeing 737 MAX” dans son espace aérien.

L’aviation civile australienne a aussi interdit toute la gamme des Boeing 737 MAX dans son espace aérien avec effet “immédiat”.

La Corée du Sud a limité l’immobilisation aux deux Boeing 737 Max 8 opérés par la…

Lire la suite sur AFP

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment