10052022Headline:

Ukraine: 22 blessés dans une frappe visant un entrepôt d’armes fournies par l’Occident, la bataille redouble à Severodonetsk.

Un entrepôt de systèmes de missiles antichars et de systèmes portatifs de défense aérienne aurait été visé

Moscou a affirmé dimanche avoir “détruit un grand entrepôt” d’armes fournies par les Occidentaux dans l’ouest de l’Ukraine alors que la bataille fait rage à Severodonetsk, ville clef de l’Est, où la défense ukrainienne apparaît en grande difficulté.

Sur le plan diplomatique, après avoir promis la veille à Kiev une réponse “d’ici la fin de la semaine prochaine” à la demande de l’Ukraine d’entamer un processus d’adhésion à l’Union européenne, la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, a reconnu que “le défi serait de sortir du Conseil européen prévu pour les 23 et 24 juin avec une position unie à la hauteur d’un enjeu historique”.
Au plan militaire, le ministère de la Défense russe a dit avoir détruit à Tchortkiv, à 140 km de la frontière avec la Roumanie, “un grand entrepôt de systèmes de missiles antichars, de systèmes portatifs de défense aérienne et d’obus fournis au régime de Kiev par les Etats-Unis et les pays européens”.

L’armée russe n’a pas précisé quand a eu lieu cette frappe réalisée selon elle à l’aide de missiles de croisière tirés depuis la mer, mais selon les autorités ukrainiennes locales, cette petite ville de l’ouest du pays, une zone largement épargnée par la guerre, a été touchée samedi soir par “quatre missiles” ayant fait au moins 22 blessés, dont des civils, et partiellement détruit un site militaire.

Dans l’Est, sur la ligne de front où l’offensive russe s’intensifie depuis plusieurs jours, la présidence ukrainienne a fait état dans la matinée d'”assauts et de bombardements d’artillerie constants sur Severodonetsk et les villages alentours”.

La prise de la cité ouvrirait à Moscou la route d’une autre grande ville, Kramatorsk, une étape pour conquérir l’intégralité du bassin du Donbass, région essentiellement russophone en partie tenue par des séparatistes prorusses depuis 2014.

Comments

comments

What Next?

Recent Articles