10052022Headline:

Ukraine: les référendums d’annexion débutent, Kiev revendique de nouvelles avancées militaires

Les référendums d’annexion par la Russie des territoires ukrainiens conquis ont débuté ce vendredi alors que Kiev annonce avoir de nouveaux gains territoriaux et que la mobilisation partielle en Russie se poursuit.

Qualifiés de « simulacres » par les autorités ukrainiennes et occidentales, ces référendums sont une escalade dans le conflit en Ukraine. Ce vendredi, premier jour du vote qui doit durer jusque dimanche, la télévision russe diffusait en boucle des images d’électeurs se rendant aux urnes.

Et en Russie, des rassemblements ont eu lieu à Moscou et Saint-Pétersbourg en soutien aux référendums, selon des images de la télévision russe. Sur ces images, on peut voir plusieurs centaines de personnes arborant la lettre « Z » et d’autres symboles de la guerre en Ukraine. « Pour la liberté », « le début d’une nouvelle histoire commune », « un moment historique », lançaient des dirigeants de partis politique russes présents.
Un garçon portant un T-shirt avec la lettre ‘Z’, l’insigne tactique des troupes russes en Ukraine, et tenant un drapeau de la République populaire autoproclamée de Donetsk (DNR) à l’entrée de l’ambassade de Donetsk à Moscou le 23 septembre 2022 AFP – ALEXANDER NEMENOV
Pendant trois jours, des centaines de bureaux de vote ont été installés dans les quatre régions ukrainiennes concernées par le scrutin annoncé dans l’urgence par les autorités administratives d’occupation face aux avancées ukrainiennes.

 

Avancée ukrainienne
Sur le terrain, les combats font toujours rage. Kiev a, de son côté, annoncé de nouveaux gains territoriaux, aidé par les livraisons d’armes occidentales. Les autorités ont précisé avoir repris Iatskivka sur la rive orientale de la rivière Oskil dans la région de Donetsk et avoir progressé au sud de Bakhmout, une ville de l’est que la Russie tente de prendre depuis des mois.

« La situation dans le nord (de Donetsk) est extrêmement difficile », a admis jeudi soir le chef séparatiste de Donetsk, Denis Pouchiline. Dans la région de Lougansk, également concerné par un référendum d’annexion, Andreï Marotchko, représentant des militaires prorusses, a fait état de bombardements ukrainiens, dénoncant que les forces de Kiev « veulent tout faire pour faire dérailler le référendum ».

Des « crimes de guerre ont été commis en Ukraine »
Et au lendemain de l’Assemblée générale de l’ONU, durant laquelle les condamnations de la Russie ont été vives, les accusations continuent d’affluer. Même la Chine, partenaire le plus proche de la Russie, a appelé Moscou à respecter l’intégrité territoriale de l’Ukraine, sans toutefois aller jusqu’à condamner les référendums.

Plusieurs centaines de corps ont été découverts enterrés dans la forêt, à Izioum, après le départ de l’armée russe.
Toujours à l’ONU, une commission d’enquête a reconnu que des « crimes de guerre ont été commis en Ukraine », évoquant notamment des bombardements russes sur des zones civiles, des exécutions, des actes de torture, des mauvais traitements ainsi que des violences sexuelles. À Izioum, ville récemment reprise aux Russes, 436 cadavres ont été exhumés d’une forêt près de la ville, dont 30 présentent « des signes de torture », selon le gouverneur de la région de Kharkiv. Un « mensonge », selon le Kremlin.

Melv

Comments

comments

What Next?

Recent Articles