01222017Headline:

Un americain se tue en prenant un selfie avec son arme

Pistolet

Faire un dernier selfie et mourir. C’est le scénario qu’a suivi un Américain qui s’est pris en photo en pointant son arme sur sa tête. Il la croyait déchargée.

Le selfie qui tue. Ce n’était pas la première fois qu’un habitant de Concrete, dans l’Etat de Washington, prenait un autoportrait avec son arme. Tout au long de la journée, a témoigné sa petite amie auprès du Skagit Valley Herald, l’homme de 43 s’était livré à cet exercice, chargeant et déchargent son calibre avant de prendre la pause. Jusqu’à l’erreur fatale d’avoir oublié la balle qu’il s’est, selon toute vraisemblance, involontairement tirée dans la tête, révélait mercredi le média local.

Les fonctionnaires de police n’ont pas cité le nom de l’homme, mais ils ont révélé que la petite amie de la victime était présente quand l’incident a eu lieu. Une mort que la police tient pour accidentelle à ce stade de l’enquête.

Vingt-sept cas l’année dernière

A l’automne dernier, un jeune homme de 19 ans s’était également donné la mort en prenant un selfie armé qu’il voulait poster sur Instagram. Lui aussi pensait que l’arme était déchargée.

Le Washington Post rappelle qu’au moins 27 personnes sont mortes l’année dernière en prenant des selfies les mettant en danger. La moitié de ces cas sont le fait d’Indiens précise le journal. Pour résoudre c e problème, New Delhi a institué des zones au sein desquelles tout selfie est interdit. Les grands rassemblements religieux sont spécialement visés par la mesure. Les selfies peuvent potentiellement provoquer des bousculades mortelles.

Washington Post

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment