09202019Headline:

Un Kényan arrêté en Thaïlande avec plus d’un kilo de cocaïne dans l’estomac

Il vient de passer sa première nuit dans une prison thaïlandaise. Le Kényan d’une quarantaine d’années a été arrêté mercredi à l’aéroport de Bangkok pour transport et/ou trafic de stupéfiants.

D’après CNA News, un réseau d’information de langue anglaise basé à Singapour, le Kényan de 43 ans en provenance d‘Éthiopie a été interpellé mercredi à l’aéroport international Suvarnabhumi de Bangkok.

L’organe explique que son interpellation procède de la détection effectuée par le Bureau du contrôle des stupéfiants (ONCB) par rayons X de 68 petits paquets rectangulaires dans son estomac.

« Il a avalé 1,2 kg de cocaïne, conditionné sous forme de 68 paquets », a annoncé l’ONCB dans un communiqué rendu public mercredi. L’institution indique également le monsieur a été arrêté avec un Nigérian qui d’après la police aurait engagé le Kényan.

Mais le Kényan et le Nigérian sont loin d‘être les premiers Africains à être arrêtés par la police de Bangkok pour trafic de drogue. Entre 2010 et 2011 par exemple, 51 Africains suspectés d‘être des dealers avaient été arrêtés à l’aéroport Suvarnabhummi.

Selon la législation thaïlandaise, tout auteur ou complice de trafic de drogue à l’intérieur du pays est passible de lourdes sanctions. Et la plus maximale reste la prison à vie.

Mais pas de quoi dissuader les dealers. Selon CNA News, la « porosité » des frontières fait de la Thaïlande, une sorte de hub du trafic de stupéfiants en Asie du Sud-Est. En effet, cette porosité, explique l’organe, permet aux réseaux « criminels transnationaux » de faire passer plus facilement des drogues en contrebande via le Myanmar et le Laos avant d’atteindre d’autres pays.

Lire sur africanews

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment