04122021Headline:

Un pigeon évadé des USA atterrit en Australie doit être exécuté

pigeon - Sputnik France

Un pigeon américain aurait parcouru près de 15 000 kilomètres pour atterrir à Melbourne, bravant ainsi le très strict règlement de l’île-continent, en matière de quarantaine.
Kevin Chelli-Bird, un habitant de Melbourne, a découvert devant chez lui le volatile décharné, au lendemain de Noël, selon des médias australiens. Il portait une bague au niveau de la patte, ce qui a permis de découvrir que, «Joe», ainsi surnommé en référence au nouveau président américain, avait été porté disparu lors d’une course qui s’était déroulée en octobre aux États-Unis, a raconté M. Chelli-Bird au quotidien Herald Sun.

Cela a permis de remonter jusqu’au propriétaire de «Joe» qui vit en Alabama. «Nous pensons que dans sa course, il a dévié, est parti en direction de la mer, a atterri sur un bateau et a été emmené», a-t-il plaisanté dans l’édition de mercredi du journal. «Peut-être qu’il en avait marre de (Donald) Trump et qu’il a décidé de partir».

“Un risque en termes de biosécurité”

Ce voyage épique n’a cependant pas fait sourire les autorités australiennes, l’oiseau ayant ainsi enfreint les mesures très strictes d’entrée sur le territoire. «Comme il n’a pas été préparé légalement pour l’importation ou importé, le statut sanitaire de cet oiseau et de tous ceux avec lesquels il a été en contact depuis son départ et avant son arrivée est inconnu», a déclaré une porte-parole du ministère de l’Agriculture dans un communiqué.

«Cela constitue un risque en termes de biosécurité pour la faune aviaire australienne et notre industrie avicole». Il devrait être euthanasié car arrivé des États-Unis sans avoir effectué de quarantaine. L’Australie impose une réglementation très stricte sur les animaux afin d’éviter la propagation de maladies. Les chats et les chiens venant des États-Unis sont soumis à 10 jours de quarantaine.

beninweb.tv

Comments

comments

What Next?

Recent Articles