05262022Headline:

Un poste-frontière russe bombardé par un missile venu d’Ukraine

Les services de renseignement russes ont indiqué lundi, qu’un projectile non-identifié venant du côté ukrainien, a touché et détruit un poste-frontière russe sans faire de victime.

Selon un rapport du FSB, les renseignements russes, 21 février un «obus d’un modèle inconnu tiré depuis le territoire ukrainien [avait] complètement détruit un lieu de service des garde-frontières du FSB de la Fédération de Russie». Le Service indique que le poste-frontière se trouve «à environ 150 m de la frontière russo-ukrainienne». «Il n’y a pas de blessés, des démineurs travaillent sur les lieux», a-t-il encore fait savoir.

L’agence de presse russe RIA Novosti a mis en ligne une vidéo, attribuée au FSB, sur laquelle un peut voir un bâtiment, éventré, dans une plaine boisée. L’incident intervient alors que la tension redouble actuellement d’intensité dans l’est de l’Ukraine entre le pouvoir central de Kiev et les séparatistes des Républiques populaires autoproclamées de Lougansk (RPL) et de Donetsk (RPD).

Selon RT, les autorités de ces deux républiques du Donbass redoutent une offensive imminente de l’armée ukrainienne. De son côté, le pouvoir central ukrainien accuse la Russie de soutenir les séparatistes, ce que Moscou dément. Le 20 février, la RPL a fait savoir que les forces de l’Etat central ukrainien avaient lancé «une attaque massive d’artillerie sur le village [de Pionerskoïé] et ont essayé de franchir la rivière Severski Donets.

Mais elles ont été repoussées par les unités de la milice populaire et ont dû se retirer». «A la suite du bombardement, au moins cinq maisons ont été touchées, et l’une complètement détruite. A la suite de l’agression ukrainienne, deux civils sont morts», avait précisé Ivan Filiponenko, porte-parole de la milice populaire de la RPL.

Melv

Comments

comments

What Next?

Recent Articles