01182019Headline:

USA: Assurant que les Etats-Unis ont défait Daech, Donald Trump a annoncé que les 2000 soldats américains présents en Syrie allaient rentrer au pays.

Assurant que les Etats-Unis ont défait Daech, Donald Trump a annoncé que les 2000 soldats américains présents en Syrie allaient rentrer au pays. Son camp, inquiet de voir l’influence de l’Iran grandir dans la région, n’approuve pas ce départ qu’il évoquait avant même de devenir président.

Donald Trump a assuré dans un tweet mercredi matin que “nous avons défait Daech en Syrie”. Une annonce suivie quelques heures plus tard d’un message vidéo, également publié sur le réseau social, dans lequel il déclare “qu’il est temps de ramener nos troupes à la maison”. Environ 2000 militaires américains se trouvent sur place.

Ce retrait pourrait être achevé d’ici un mois et il a déjà commencé, selon un communiqué de la porte-parole de la Maison-Blanche, Sarah Sanders, publié dans la matinée, sans toutefois apporter la moindre précision chiffrée.

En prenant de court ses généraux et ses conseillers civils, M. Trump a concrétisé son désir exprimé de ramener les forces américaines à la maison.

Le retrait des forces américaines témoigne en fait d’un renoncement à toute stratégie syrienne. Le président n’est pas le premier à reculer sur ce dossier. L’inertie de son prédécesseur avait permis à la Russie de faire un retour spectaculaire au Levant en 2015. Après la décision de mercredi, le président Vladimir Poutine y sera plus que jamais en position d’arbitre.

Même après l’annonce du président, ont indiqué des responsables, le Pentagone et le département d’Etat ont continué à essayer de l’en dissuader.

Selon le New York Times, le retrait américain de la Syrie est perçu par le Pentagone comme une trahison envers les kurdes qui ont combattu aux côtés des forces américaines.

Les milices kurdes, pourraient se retrouver assiégés dans le cadre d’une offensive militaire que la Turquie menace de mener contre les alliés de Washington.

“En ce moment, nous continuons à travailler avec et par l’intermédiaire de nos partenaires dans la région”, a indiqué le porte-parole du Pentagone, le colonel Rob Manning, dans une déclaration mercredi.

Selon un autre responsable du Pentagone, cité par le New York Times, le retrait des troupes américaines de la Syrie se fera progressivement et pourrait s’étaler sur plusieurs semaines.

afrikmag.com

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment