09192020Headline:

USA: l’incendie fait mal en Californie

Des incendies “sans précédent” ravagent la Californie, l’Oregon et l’État de Washington. Une virulence des feux due en partie aux conséquences du réchauffement climatique, mais liée aussi à de nombreux autres facteurs, humains ou non.

Des dizaines d’incendies ravagent la Californie, où dix personnes ont déjà trouvé la mort. L’Oregon obligé d’évacuer 500 000 personnes, soit plus de 10 % de sa population, et des feux qui se propagent jusqu’à l’État de Washington, tout au nord de la côte ouest américaine. C’est la triste réalité derrière les images impressionnantes du ciel orangé au dessus de San Francisco, où des pompiers qui s’efforcent, ces derniers jours, à contenir les flammes et protéger la population.

Une réalité qui peut aussi se chiffrer : depuis début juin, plus de 12 000 km² de terrain sont partis en fumée. “L’ampleur des surfaces brûlées est sans précédent, alors que l’on n’en est qu’à la moitié de la saison des incendies en Californie”, souligne à France 24 Dominique Morvan, du groupement de recherche “Feux” du CNRS et rattaché à l’université d’Aix-Marseille. “Six des feux qui se sont déclarés [depuis juin, NDLR] font déjà partie des vingt feux les plus puissants que la Californie a dû affronter dans son histoire”, ajoute Jean-Baptiste Filippi, directeur du programme FireCaster du CNRS à l’université de Corse, contacté par France 24.

Lire la suite dans France 24

Comments

comments

What Next?

Recent Articles