08202017Headline:

Vidéo ! L’Etat islamique réglemente la vente d’esclaves sexuelles des Femmes yézidies et chrétiennes au marché:voici les tarifs

femmes esclave

Femmes yézidies et chrétiennes esclaves sexuelles: 138 € pour une fillette, 35 € pour une femme de plus de 40 ans ! L’horreur du marché aux esclaves ! Vidéo

L’Etat islamique vient de réglementer la vente d’esclaves sexuelles et d’établir les « tarifs » pour l’achat d’une jeune fille ou d’une femme !

L’État islamique est de mieux en mieux organisé. Nous vous avions déjà parlé des femmes yézidies et chrétiennes vendues au marché aux esclavesde Mossoul en Irak où elles sont amenées dans des cages… Il y a maintenant plusieurs marchés, dont les deux plus grands sont toujours celui de Mossoul rejoint par celui de Racca en Syrie. 

Mais pourquoi ce silence de Dieudonné lui qui oublie que les plus grands esclavagistes furent les Arabes ?

L’agence Iraqinews s’est procurée l’affichette qui fixe le prix de base des femmes en fonction de leur virginité supposée et de leur âge. Ces prix sont assez modérées, si on les compare au prix des chèvres et des dromadaires vendus sur ces mêmes marchés : comptez environ 10 € pour une chèvre, 200 à 300 pour un dromadaire.

Sur cette affichette, placardée aux entrées des marchés on trouve les tarifs :

  • Fillette de 1 à 9 ans : 200 000 dinars (138 euros)
  • Fille de 10 à 20 ans : 150 000 dinars (104 euros)
  • Femme de 20 à 30 ans : 100 000 dinars (69 euros)
  • Femme de 30 à 40 ans : 75 000 dinars (52 euros)
  • Femme de 40 à 50 ans : 50 000 dinars (35 euros)

Le document tel que publié sur le site Iraqinews.com

prix officiel des femmes esclaves dans l'Etat islamique

Les femmes de plus de 50 ans ne sont pas commercialisées, étant impropres à l’usage que veulent en faire les acheteurs. De plus leur prix ne justifierait pas leur nourriture et le coût du transport pour les acheminer du lieu de capture au marché. Les plus chanceuses se sont converties à l’islam, les autres, la majorité, ont été égorgées.

Le document précise par ailleurs qu’il est interdit d’acheter plus de trois femmes, sauf pour les étrangers comme les Turques, les Syriens ou les Arabes du Golfe. Tout aussi troublant, l’Etat Islamique ajoute au tableau des prix une analyse de marché: «Le marché des femmes et des butins de guerre a connu une très nette baisse qui pourrait affecter défavorablement les revenus du groupe Etat Islamique ainsi que le financement des moudjahidines».

L’Organisation État islamique, dans un document daté du 16 octobre relevé sur un site arabe par CNN, rappelle la loi : « Chacun doit se rappeler que mettre en esclavage les familles d’infidèles et marier leur femme est un aspect fermement établi de la loi islamique« .

Cette information survient peu après la diffusion d’une vidéo, montrant plusieurs combattants de l’Etat Islamique discutant, hilares, de l’achat de femmes yézidies. « Aujourd’hui c’est le jour de distribution, c’est la volonté de Dieu« , lance l’un tandis que la personne qui filme fait le tour de la salle demandant qui veut d’une femme yézidie et si les intéressés seront « capables de la gérer« . Les hommes amusés détaillent leur façon de choisir : qualité de la dentition, couleur des yeux, fermeté des fesses et de la poitrine… Ceux qui sont intéressés négocient ensuite le prix avec le vendeur.

«Jour de marché des femmes esclaves» (attention, images de propagande)

Source:europe-israel.org

 

Comments

comments

What Next?

Related Articles

Leave a Reply

Submit Comment