07262017Headline:

Voici le nombre des migrants qui ont rejoint les frontières de l’Europe en juillet

bateau homme

107.500 migrants ont atteint les frontières de l’Union européenne en juillet, un troisième record consécutif mensuel.

Depuis des mois , l’Europe peine à trouver la réponse face à la hausse des arrivées de migrants sur ses côtes et les chiffres révélés ce mardi par Frontex témoignent une fois de plus de l’urgence de la situation. D’après l’agence chargée des frontières extérieures de l’espace Schengen, 107.500 personnes ont rejoint, en juillet, les frontières de l’Union européenne.

Un chiffre qui a triplé par rapport au même mois l’an dernier et qui constitue “le troisième record consécutif mensuel, bien supérieur à celui de 70.000 en juin”, selon le communiqué de l’agence qui a son siège à Varsovie.

Sur les sept premiers mois de l’année, le nombre de migrants a atteint 340.000, contre 123.500 sur la même période de 2014, “créant une pression sans précédent sur les autorités de contrôle des frontières en Italie, en Grèce et en Hongrie”, note Frontex.

En Grèce, autant d’arrivées sur une semaine qu’en 6 mois, en 2014

Les Syriens et les Afghans constituent la majeure partie des migrants qui entrent illégalement dans l’UE. Fuyant l’instabilité dans leurs pays, ils arrivent d’abord en Grèce depuis la Turquie. En juillet, ils étaient près de 50.000 à arriver par la Mer Egée, principalement sur les îles grecques de Lesbos, Chios, Samos et Kos .

En seulement une semaine (du 8 au 14 août) près de 21.000 migrants ont atteint les côtes grecques, soit autant d’arrivées que sur six mois en 2014, année durant laquelle 43.500 migrants au total étaient arrivés dans ce pays.

En Italie, plus de 20.000 migrants sont arrivées dans le pays en juillet, portant à 90.000 leur nombre depuis le début de l’année. Dans les Balkans de l’Ouest, la Hongrie a fait part de plus de 34.000 arrivées, selon Frontex.

“C’est une situation d’urgence pour l’Europe, demandant à tous les pays membres de l’UE d’apporter leur soutien aux autorités nationales qui accueillent massivement des migrants à leurs frontières”, a souligné le directeur de Frontex, Fabrice Leggeri. “Frontex a demandé aux pays membres des équipements et du personnel supplémentaires, pour soutenir nos opérations en Grèce et en Hongrie”, a-t-il ajouté.

lesechos.fr

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment