04262017Headline:

2016, l’année noire du showbiz ivoirien/Que se passe-t-il dans le milieu du show biz ?

Le show biz ivoirien a particulièrement été endeuillé cette année 2016. Tous les secteurs de ce milieu ont été frappés par le décès de grandes personnalités, dont le dernier en lice, celui de la grande comédienne et productrice Marie Louise ASSEU.

De son vrai nom Cho Françoise KOUASSI ; ex actrice du feuilleton « ma famille », anciennement animatrice télé, chroniqueuse, initiatrice du festival Layè ! Productrice et réalisatrice de films cinématographiques ; Malou ou encore Marie Louise ASSEU ne paraitra plus sur nos petits écrans télé. C’est dans une très grande douleur que les membres de sa famille ont confirmé son décès ce mercredi 07 décembre des suites d’un AVC. Cette grande actrice qualifiée souvent de « dame de fer » laisse derrière elle, des projets cinématographiques inachevés, des parents, amis et collègues éplorés mais aussi des téléspectateurs choqués et restés sur leur faim. Les Ivoiriens encore sous le choc se posent milles et une question :

 

Que se passe-t-il dans le milieu du show biz ?

En effet, ce énième décès vient alourdir une liste déjà assez longue. 13 en tout uniquement pour cette année 2016. En deux mois le monde du show biz se voit frapper par des morts en cascade. Sery Billy Wanyou, dit Syncop, meurt le 09 juin à 09h à l’hôpital Saint Louis de Paris des suites d’une longue maladie. S’en suit la disparition brusque  du « boss » François KONIAN, PDG de radio Jam, producteur du mythique groupe des années 80, Woyas, le mardi 07 juin des suites d’un arrêt cardiaque.  Le groupe Woyas est ainsi doublement frappé en moins de 72h par ce double deuil.  On a encore en mémoire, la vive douleur laissé par la disparition de Soxy la Magie, Ivan N’Djeboué dit Matrix tous deux danseurs de Debordo Leekufa artiste chanteur du concept coupé-décalé et Kpass son manager le 04 juin dans un accident de la route entre Yamoussoukro et Abidjan.
Lundi 23 mai Back Médio succombe des suites d’une longue maladie à Ouagadougou, dans la capitale Burkinabé. L’artiste qui résidait en Angleterre à Londres après des soins infructueux a conclu de confier son sort à la médecine traditionnelle. Malheureusement, les guérisseurs du Burkina Faso ne pourront rien faire pour le sauver.
Deux jours plutôt, Le 21 mai, c’était Charly Watta, auteur du titre à succès « Fo m’appeler », l’un des pionniers du mouvement « Ziguéhi » en Côte d’ivoire qui tirait sa révérence des suites d’une longue maladie.
La mort ne connait pas de frein, elle frappe partout. Ainsi, très tôt le mardi 03 mai, elle vient arracher aux siens et à la communauté chrétienne, le Révérend pasteur Camara. Chantre et président-Fondateur de l’église Couronne de vie de Koumassi, le Révérend Camara à en croire certains proches serait  décédé des suites d’une fatigue aiguë.
Le mois de mai a débuté avec une note sombre pour les ivoiriens en générale mais  plus pour le groupe Magic Système avec le décès par noyade le 1er mai, à Jacqueville de Didier Bonaventure Deigna, dit Pepito, 46 ans leur chef d’orchestre. Pepito était un maillon très essentiel dans cette formation musicale.

 

Un monstre de la musique africaine tombait à Abidjan

La cote d’ivoire et toute l’Afrique n’arrivaient pas à réaliser la mort de Papa Wemba, le dinosaure de la musique africaine et de la rumba Congolaise tombé en plein concert lors de l’apothéose des festivités du FEMUA, micro en main devant des milliers de spectateurs et téléspectateurs le 24 avril, qu’une autre triste nouvelle tombe. Le décès du grand maitre du « va va » Dickael Liadé. Le chanteur tradi-moderne serait mort trois jours avant que l’on ne découvre son corps le dimanche 25 juin.
Que se passe­ t-il dans le milieu artistique ivoirien? Pourquoi toutes ces morts en cascade ?  Des artistes émérites, adulés sur scène se retrouvent bien souvent seuls dans la maladie et meurent parfois sans assistance. Les raisons de ces décès prématurés ou brusques sont souvent mises sur le compte du « mysticisme ». Des pactes signés avec le diable, des pratiques de débauche, pour avoir du succès. Cependant, le constat qui est fait, est que la grande majorité des causes de décès de nos artistes en cette année 2016 et même des années antérieures ont des dénominateurs communs : maux de tête, fatigue générale, maux de ventre, anémie aigue … des maladies tout de même simples.

Un autre fait choquant, nous n’avons pas encore fini de rédiger notre dossier que l’ange de la mort frappe à nouveau ! Evra Maiga KONIAN est arraché du monde des vivants. Une mort qui vient raviver de tristes émotions laissées par le départ de son père feu François Konian.
Pourrons-nous achever notre dossier sans qu’un autre décès ne soit annoncé dans la famille du show biz ? Nous l’espérons vivement!!!
Toutes nos condoléances aux ivoiriens !

Bienvenue BAMELE

imatin

Comments

comments

What Next?

Related Articles

Leave a Reply

Submit Comment