03252017Headline:

Bouaké/ La parade d’un mariage fait 3 morts et un blessé grave

marin mort au plateau

La parade au mariage vire au drame: un mort et un blessé grave

Deux autres personnes tuées au même endroit

La journée du jeudi 4 juin 2015 a été marquée par des drames, à Bouaké. Des accidents de la circulation notamment, qui ont causé des pertes en vies humaines au quartier « Djamourou ».

En effet, tôt le matin, rapportent nos sources, un minicar appelé communément « Massa » roulait à vive allure, quand son conducteur en perd subitement le contrôle. L’engin fou va s’encastrer dans un magasin. C’était sur la grande voie internationale, en face de la pharmacie « Dar-Es-Salam ». Et sur le champ, le chauffeur et son apprenti trouvent la mort.

Plus tard, alors que ce drame est encore vivace dans les esprits, un autre survient. Quasiment, au même lieu. Il revient, en effet, que des jeunes gens euphoriques, arborant des tee-shirts à l’effigie d’un nouveau couple de mariés, s’adonnent à cœur joie, à de véritables parades sur fond de rodéo leurs engins à deux roues. Dans un bruit assourdissant de pots d’échappement percés volontairement, ils cassent les tympans à tous. Mais c’est le cadet de leurs soucis. Ils continuent plutôt leur rodéo et autres arabesques à couper le souffle.

Dans ce tohu-bohu, un certain Hamed et son ami, sur leur moto, jouent les fous. Au mépris du code de la route, ils se faufilent entre les véhicules. Faisant même des queues de poissons à certains. Malheureusement, ce qui devait arriver, arriva. En effet, aux alentours de 14h, ces deux jeunes gens imprudents débouchent de façon hasardeuse, devant un gros camion immatriculé 7306 CL 03, pour la remorque, et 1280 FF03 pour la cabine.

Le choc est inévitable avec ce mastodonte en partance pour Abidjan. Fauchés violemment de plein fouet, ils sont balancés dans le décor avec leur engin. L’ami d’Hamed est tué sur le coup. Lui-même, est grièvement blessé. Sérieusement esquinté, c’est dans un état comateux, qu’il est évacué au Chu, par les sapeurs-pompiers. Comme on le voit, ce jeudi-là à Bouaké, on a enregistré au total, trois morts et un blessé grave dont le pronostic vital, nous dit-on, est engagé.

Ladji Abou SANOGO (Correspondant régional)

 linfodrome.com

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment