07252017Headline:

Côte d’Ivoire: Accusés de sorcellerie, deux hommes ont été battus à mort dans un village

mort route

Deux natifs de Didoko, sous-préfecture de Hiré, Ourega Tayoro et Amane Akaffou ont été tués, dimanche, par une foule en furie, les accusant d’être à la base de la mort d’un jeune du village, Sanonga Bobi Nicodème rapporte l’AIP.

 

La gendarmerie de Divo alertée a mis réussi à mettre la main sur trois personnes qui ont participé au meurtre, notamment l’instigateur, Dama Paul qui reconnait son implication dans les assassinats et accuse les victimes d’être des sorciers qui auraient fait passer de vie à trépas son jeune frère Sanonga Nicodème.

 

Le jeune homme avant sa mort aurait révélé que Ourega Tayoro, Amane Akaffou et deux femmes seraient à l’origine de la maladie qui le rongeait depuis un moment. Les parents du malade auraient alors pris les attaches d’un prophète pour corroborer ses dires.

 

Le prophète Simon du village de Gbakako, sollicité pour faire la lumière sur le mal de Nicodème, aurait  confirmé que des sorciers nourrissaient de noirs desseins pour lui. Quand il est décédé, samedi, ses parents, convaincus de la véracité des propos de leur frère et ceux du prophète ont aussitôt engagé l’opération de vengeance.

 

Avec AIP

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment