10172017Headline:

Côte d’Ivoire: Atrocement assassinée ,Bientôt 3 ans Le corps de la nièce de Blé Goudé enfin remis à sa famille /Les faits

janine soeur de ble

Le corps de la nièce de Blé Goudé enfin remis à sa famille, le mystère demeure sur la mort de Yasmine

5 septembre 2013-22 août 2016. Bientôt 3 ans que Christelle Ozoua Goudé dite Yasmine a été atrocement assassinée. La jeune fille, âgée de 22 ans au moment des faits, était caissière dans un bar de Marcory Zone 4. Elle était la nièce de Charles Blé Goudé, ministre dans le dernier gouvernement de l’ancien président Laurent Gbagbo. Les parents de la victime et sa mère en particulier avaient porté plainte contre un fonctionnaire de l’Opération des Nations Unies en Côte d’Ivoire (Onuci) et sa femme. Le fonctionnaire en question, connu sous le prénom de Mike, était l’amant de Yasmine.

Selon plusieurs publications sur ce drame, le jour de son assassinat, l’infortunée jeune fille avait reçu un appel sur son téléphone portable alors qu’elle était en plein boulot. Toujours selon des sources très fines, le coup de fil était de l’épouse de Mike. Les deux femmes se  connaissaient d’ailleurs assez-bien. Puisque l’épouse du fonctionnaire de l’ONICI savait bien que Yasmine entretenait une relation amoureuse avec son mari. Sortie pour rejoindre son interlocutrice à sa voiture, Yasmine a été plus tard retrouvée morte.

«Elle a été tuée avec un objet contondant puisque toute la chair de sa tête a disparu, la laissant édentée (…) Depuis le meurtre de ma fille, l’État de Côte d’Ivoire, à travers le procureur de la République, M. Adou, m’a dit qu’il allait faire l’autopsie. Par conséquent, de ne pas toucher au corps. Instruction que nous avons respectée. Après, j’apprends que cette autopsie n’a pas été faite, mais qu’a eu lieu à sa place un examen scientifique », avait confié la mère de la victime 6 mois après l’assassinat de sa fille.
Près de trois ans après, le régime en place a enfin remis le corps de Christelle Goudé dite Yasmine à sa famille. Toutefois, les conclusions de  l’enquête diligentée après ce meurtre atroce n’ont jamais été rendues publiques.

Junior Carlo

abidjanactu

Comments

comments

What Next?

Related Articles

Leave a Reply

Submit Comment