08232017Headline:

Côte d’ivoire: Dr Aimé Narcisse N’Guessan : Tué par les mutins à Daloa, oublié par les autorités

Dr Aimé Narcisse N’Guessan a été tué, au petit matin du samedi 13 mai 2017, par des mutins de Daloa. Si l’on a vu des autorités se rendre à Bouaké avec flash et caméras, pour présenter leur yako à la famille du démobilisé tué lors de la mutinerie dans cette ville, les mêmes flash et caméras ne sont pas visibles au domicile du medecin tué.

Samedi 13 mai. Le premier car de la compagnie CTE de Duékoué, qui a pris des voyageurs à Daloa, arrive non loin de Gonaté. Des mutins qui y tiennent un barrage, ouvrent le feu, quand le conducteur refuse d’obtempérer. Aimé Narcisse N’Guessan, jeune médecin en service à Daloa, résident à Abidjan est touché par une balle.

Dr Aimé Narcisse N’Guessan

Les sapeurs pompiers appelés au secours, le transportent à l’hôpital de Daloa, mais il avait déjà succombé à ses blessures. Aimé Narcisse N’Guessan, jeune homme sans histoires, aimé de sa famille et de ses proches, s’était marié le 15 avril 2017 (moins d’un mois avant sa mort) à la mère de sa fille de 7 ans.

Quelques jours avant sa mort, « La Piqûre » comme ses amis l’appelaient affectueusement, avait célébré son anniversaire avec des amis. Demain samedi, la famille organise une veillée de prière (le défunt est un fervent chrétien qui a aussi scellé son union à l’église) à Abobo quartier Houphouet-Boigny,  non loin de l’école Guy Nairay, où se trouve son domicile abidjanais.

andresilverkonan

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment